Mardi 22 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Aux racines du mouvement rastafari, de la Jamaïque à l'Afrique

Bob Marley, figure mythique du reggae, est mort il y a 37 ans, le 11 mai 1981. C'est notamment en son honneur que se tient cette semaine au Tchad, à Ndjamena, la première édition du festival Afro'On.

En partenariat avec l'Institut français du Tchad, ce festival consacré au reggae s'achève demain samedi 12 mai. Au programme : des concerts, mais aussi des conférences et débats organisés autour de la culture rasta, étroitement liée au reggae. Les organisateurs du festival espèrent ainsi mieux faire connaître un mouvement souvent mal compris ou méconnu, né dans les années 1930 en Jamaïque, mais résolument tourné vers le continent africain.

« Il faut expliquer le mouvement rastafari, parce que c’est très mal compris. Un rasta, c’est une attitude, une philosophie », assure le reggaeman Guevara Ragilfall, directeur artistique du festival Afro’On.

À l’origine, le mouvement naît en Jamaïque au sein des populations noires, des descendants d'esclaves déportés sur l'île. Et dès ses débuts, il est résolument tourné vers l'Afrique. Un événement va en particulier contribuer à son éclosion : le couronnement de Hailé Sélassié en 1930 à Addis-Abeba en Éthiopie. Un roi noir qui devient empereur à l'époque où le continent africain est dominé par les puissances coloniales.

L'événement connaît un retentissement planétaire. Il fait la Une du Time aux États-Unis et du Daily Gleaner sur l'île de la Jamaïque où une poignée de prêcheurs noirs se mettent à élever Hailé Sélassié au rang de divinité. Ils répandent l'idée que Hailé Sélassié est la réincarnation de Dieu sur Terre, venu au monde pour mettre un terme à la domination de l'homme blanc sur l'homme noir.

Cette idée est aux fondements du mouvement rastafari qui va également se nourrir, tout au long de son histoire, de la pensée du Jamaïcain Marcus Garvey, figure emblématique du nationalisme noir. Marcus Garvey défend l'affirmation d'une fierté noire, la réappropriation d'un héritage africain et prône le rapatriement des diasporas africaines en Afrique.

Ce n'est qu'à partir des années 1940 que le mouvement rastafari s'impose comme une culture et un mode de vie alternatif en Jamaïque. Mais il faut attendre les années 1970, période d'explosion de la musique reggae, pour que la pensée rastafari s'impose à l'échelle planétaire, notamment grâce à des artistes comme Bob Marley qui véhiculent le message rastafari dans leurs chansons.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ramadan: la flambée des prix

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018