Mardi 22 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

8e édition du festival Jazz Koum Ben : La capitale des trois Caïmans au rythme du jazz

Les lampions se sont éclairés sur la 8e édition du festival Diaz Koum Ben le Lundi 23 Avril 2018 au restaurent la Gare. Du 23 au 30 Avril 2018, la capitale malienne sera le rendez-vous incontournable des virtuoses du jazz avec à la clé des concerts inouïes et des ateliers à l’intention des jeunes artistes.

Né aux États-Unis au début du XXe siècle. Issu du croisement du blues, du ragtime et de la musique européenne, le Jazz est considéré comme la première forme musicale afro-américaine. Via ce festival, Bamako est devenu le rendez-vous incontournable des plus grandes pointures du jazz comme Fabrice Devienne, Cheick Tidiane Seck, Thomas Gallioano, Sulaiman Akim qui ont tous effectué le déplacement cette année encore afin de faire vibrer les mélomanes du jazz et d’organiser des ateliers de formation à l’intention des jeunes artistes afin de leur permettre d’écrire les plus belles pages de l’histoire du jazz. Selon la présidente de l’Association Nyon Kon Koum Ben Zoé Dembélé, d’une année à l’autre, l’organisation du Jazz Koum Ben festival s’apparente à un immense défi tout en signalant que relever ce défi représente des mois de sacrifices de son équipe. Elle a dévoilé l’alléchant programme de la 8e édition du festival avec des ateliers de renforcement des capacités des jeunes artistes de l’Institut National des Arts et de certains lycées de Bamako comme le Lycée Fily Dabo Sissoko, le Lycée Kodonso et le lycée Massa  Makan Diabaté, des masters class et évidement plusieurs concerts des sommités du jazz. Du 23 au 30 avril, la capitale malienne vibrera au rythme des virtuoses du jazz.

Moussa Samba Diallo

Source : Le Républicain 26 Avr 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ramadan: la flambée des prix

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018