Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Quand des Libanais créent des alcooliques à Bamako

Si vous êtes croyant et particulièrement rattaché aux préceptes de la religion musulmane, vous devriez éviter autant que faire se peut de vous approvisionner dans certains commerces de la Capitale, au risque de réduire à néant vos efforts de contrition et d’abstinence tout le long du mois de Ramadan à venir.

L’Alimentation «TONINO» sur la route de Koulikoro entre Korofina et Djelibougou en fait partie. Il arrive de choisir sur ses étals d’attrayants bonbons au chocolat sur la base de leur apparence délicieuse, mais qui ne sont en réalité que des doses d’alcool. La contenance éthylique des produits n’étant mentionnée nulle part par le vendeur, les clients pourraient ne s’en rendre compte qu’après coup, c’est à dire après dégustation de la goutte de liqueurs logées au beau-milieu du chocolat. Et il faut être par ailleurs fin connaisseur pour distinguer le goût de l’alcool mélangé à la saveur chocolatée. Il va sans dire qu’ils tombent si facilement dans le piège de la méconnaissance qu’il est possible d’enivrer sas ke savoir l’ensemble des enfants d’une famille et même développer chez eux une progressive addiction à l’alcool. Et dire que les employés du tenancier libanais de TONINO, en les interpellant, n’ont pour toute réponse que de vous rétorquer le Mali est un pays laïc ou qu’un client est tenu de s’assurer de la teneur de ce qu’il achète.

La Rédaction

Source : Le Témoin 17 Avr 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018