Mercredi 19 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Wassasso Ntenenko (BLA) : Résurgence d’une réjouissance traditionnelle

La 1re édition du Festival Wassasso N’Tenenko, célébrée du 31 mars au 2 avril, symbolise la renaissance d’une tradition qui n’avait plus cours depuis près de 40 ans. Elle a été un moment de communion et de cohésion entre les habitants et ressortissants de la Commune rurale de Kazangasso.

Wassasso, dans le cercle de Bla, a abrité du 31 mars au 2 avril, la 1re édition du Festival artistique et culturel N’Tenenko. Placée sous le signe de la cohésion et de la renaissance d’une réjouissance traditionnelle, l’édition de 2018 a réuni toute la crème de la culture de la contrée.

Après une fantastique cérémonie d’accueil ponctuée de motion de soutien et d’annonce de contribution des chefs de villages voisins et alliés, les festivaliers ont assisté à une époustouflante prestation des Ciwara, de la troupe N’Tomi, des artistes locaux et de Mamadou Dembélé alias Dabara.

Le maire de la Commune rurale de Kazangasso, Bourama Coulibaly, a rappelé que la célébration de la 1re édition du Festival Wassasso N’Tenenko est un moment privilégié de souvenir et de communion pour tous les habitants et ressortissants de la Commune.

“Il nous offre l’occasion d’exprimer notre reconnaissance et de rendre hommage à nos anciens, à travers les manifestations culturelles”, a-t-il déclaré. Ce festival, a-t-il ajouté, est un lieu pour nous d’exprimer toute notre gratitude à la population et les ressortissants de Wassasso qui ont eu l’initiative de réactiver cette fête.

“Elle est actualisée dans le but d’instaurer l’entente et la cohésion sociale. Le N’Tenenko est une fête de la contrée historique de nos villages, traditionnellement célébrée après les récoltes. L’occasion nous est donnée de dynamiser cette activité culturelle… ”

Et au maire d’inviter la population de fédérer les efforts pour la création d’activités génératrices de revenu afin d’améliorer le cadre de vie des populations de la Commune rurale de Kazangasso. “Il faut que les ressortissants participent au développement économique, sociale et culturel de la Commune”, a-t-il insisté.

Le président de la commission d’organisation, Minkoro Karim Coulibaly, a précisé que l’idée du Festival Wassasso N’Tenenko est de mettre cette tradition au service du développement de la Commune. “Nous voulons apporter notre contribution. C’est pourquoi nous avons jugé important de fédérer les actions autour de notre fête commune. Parce que cette fête nous a réunis dans le passé. Et elle peut l’être pour toujours quand il s’agit de Wassasso”, a-t-il indiqué.

Me Boubacar Karamoko Coulibaly, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, ressortissant du village, a fait savoir qu’il s’agit d’une fête de réjouissance traditionnelle qui, à l’origine, avait lieu après les récoltes. “Symboliquement nous renouons cette année, en ce moment précis avec cette tradition qui n’avait plus cours depuis près de 40 ans. C’est la renaissance de nos valeurs culturelles, la réhabilitation de nos us et coutumes. Je pense dans les années prochaines, il y aura la prise en compte d’autres aspects…”.

Bréhima Sogoba, envoyé spécial

Source : L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A la recherche des «biens mal acquis», patrimoine caché du Gondwana à Mbègue

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : l'opposition maintient la pression

18 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018