Dimanche 22 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Festival des grillades : Un évènement désormais ancrée dans la culture malienne

Du 30 mars au 01 avril 2018 s’est déroulée sur les berges du fleuve Niger, dans l’enceinte du palais de culture de Bamako, la 4ème édition du festival des grillades sous le thème : « Le vivre ensemble ».

Lors de la cérémonie de lancement le jeudi 29 mars, l’on pouvait noter non seulement la présence du sponsor officiel de cet évènement « Le bouillon Kadi » mais aussi une vingtaine de stands occupés par des restaurants dont les qualités sont reconnues par la population Bamakoise.

Ce festival d’une  importance capital constitue pour les restauratrices un espace d’échange, culturel, gastronomique leur permettant de confirmer leur recette. Lors de ce festival il n’y a pas seulement que de la dégustation de la viande, les festivaliers ont la latitude d’assister à des concerts géants animés par des artistes de talent qui assure durant toute la nuit des musiques en live.

Parlant de cet évènement grandiose lors du lancement, le Directeur du festival, Ousmane Barry souligne que « Nous sommes en train d’attacher nos forces à la 4ème édition et nous avons eu de très bonnes personnes qui nous ont soutenue. Cette année nos attentes en termes de festivalier vont au-delà de 4000 personnes et le budget du festival s’élève à 87 millions. De plus en plus l’évènement se fait connaitre à Bamako. Nous sommes déjà à 20 stands, les restauratrices nous ont fait confiance pour venir. Les variétés de viande que l’on peut trouver sont la rôtisserie du nord, la viande du sud, les méchouis de Nioro du Sahel et bien d’autres variétés de viande de qualité ».

Aussi-dit-il, le concept du « festi grille » est de créer un espace pour les restaurateurs qui ne sont pas connue de se faire connaitre et permettre à ceux qui sont connue de défendre plus leur milieu. Se penchant sur le thème « Le vivre ensemble », Ousmane Barry a fait savoir que ce festival est le cadre idéal du pardon, d’échanges et de communion.

Sidiki Adama Dembélé

Source: Le républicain

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 noemie 04-04-2018 15:05
Témoignage ! Je m’appelle Garcia, je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c'était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu'au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j'en ai parlé avec une amie qui m'a donné les coordonnés d'un Marabout HOUNON AZE à qui je devais m'expliquer. Comme j'aime beaucoup mon mari j'ai contacté cet Grand T’Homme envoyer par Dieu pour m’aider qui m'a promis de me le faire revenir à la maison. J'ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Exactement 3 jours après,mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu'il a pu me fait,et bien sure on s'est réconcilié. Ce fut un véritable miracle dans ma vie,je vous conseille de faire comme moi. Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. Pour cela voici ses coordonnées :
Email:
Téléphone ou whatsapp : +229 66 54 77 77
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018