Mardi 22 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Réconciliation dans la Région de Tombouctou: LES ACTIONS DE L’ASSOCIATION MALIENNE POUR LA SURVIE AU SAHEL

Le retour du vivre ensemble est une gageure pour les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs oeuvrant pour la paix et la réconciliation dans notre pays.

L’association malienne pour la survie au Sahel (AMSS) fait partie du dispositif de pacification de la Région de Tombouctou.

Elle vient de tenir, vendredi dernier, dans la salle de conférence de l’hôtel de l’Amitié, un atelier d’échange sur les leçons apprises durant les 19 mois écoulés d’un programme qui prendra fin en juillet 2018. Les travaux ont été présidés par Attaher Ag Ibrahim, secrétaire général au ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale. C’était en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Mali, Paul Folmsbee, et du directeur de l’AMSS, Elmehidi Ag Wakina.

Le projet qui s’inscrit dans le cadre de la participation au processus de paix à Tombouctou, a pour objectif global d’appuyer les efforts de pacification grâce au renforcement des capacités des organisations locales. Le projet couvre, à cet effet, quelques 22 communes dans la Région de Tombouctou et Goundam, a affirmé le directeur du projet, Elmehidi Ag Wakina.

Durant les 19 mois écoulés du projet, des séances d’information et de sensibilisation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble ont été réalisées dans les 22 communes concernées par le projet, M. Wakina. Ces actions ont été rendues possibles grâce à un processus de communication local utilisé par les agents de terrain du projet. Ainsi, le projet a pu sensibiliser 2 683 personnes et résoudre 53 conflits sur 81 recensés, a détaillé le directeur du projet, Abdoulaye Traoré. Il a précisé que l’objectif de l’atelier est de «dégager les forces et faiblesses du projet». Il a aussi rappelé que le projet a été créé suite à la crise de 2012, qui a provoqué le déplacement massif des populations et une méfiance entre les populations elles-mêmes. Les cibles principales du projet sont les jeunes, les femmes et les leaders communautaires de la région de Tombouctou.

La prévention des crises, la gestion des conflits et le renforcement de la cohésion sociale sont des défis à relever, selon l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique dans notre pays. Paul Folmsbee a rappelé que le projet a été financé à hauteur de 817 000 dollars (soit plus de 400 millions de FCFA) par le gouvernement américain à travers l’USAID. Le diplomate américain a réitéré l’engagement de son pays en faveur de la réconciliation et de la paix.

Quant au représentant du ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, il a brièvement expliqué que le projet contribue largement à asseoir la cohésion sociale. Il revient aux participants de conjuguer leurs réflexions afin d’y trouver des conclusions positives, a ajouté Attaher Ag Ibrahim.

Amadou B. MAIGA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ils n'ont rien laissé

21 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: l'UA fait pression

21 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019