Mercredi 17 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Non diffusion du film ” OKA ” sur l’ORTM : Le cinéaste Souleymane Cissé accuse, l’ORTM se défend

Le cinéaste Souleymane Cissé est très remonté contre le directeur général de l’Ortm, Sidiki N’Fa Konaté. La cause ? Souleymane Cissé n’arrive pas à comprendre la non diffusion de son dernier film “Oka”sur l’Ortm, malgré l’injonction du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, à travers le Bordereau d’envoi n° 2017-1095/MENC-SG en du 17 novembre 2017envoyé au directeur général de l’Ortm ” pour dispositions à prendre pour la diffusion ” du film (dont nous avons eu copie). Cette information nous a été donnée le mercredi 31 janvier 2018 par le cinéaste lui-même. Et Souleymane Cissé de charger le directeur général de l’Ortm, Sidiki N’Fa Konaté.

“Pour que le film Oka soit vu par le maximum de Maliens à Bamako, dans les régions et dans la diaspora, j’avais adressé un courrier (n° 011/03/02/17/UC) au directeur général de l’Ortm lui demandant trois diffusions à titre gratuit du film sur la chaîne nationale Ortm à des heures de grande écoute. Cette diffusion sur l’Ortm était une manière pour moi de remercier le chef de l’Etat, Monsieur Ibrahim Boubacar Kéita, d’avoir permis la finition du film en nous octroyant une aide financière. Mais j’ai été désagréablement surpris par le refus catégorique de Monsieur le directeur général de l’Ortm de diffuser le film Oka sur la chaîne nationale Ortm au d’une certaine menace qui ne dit pas son nom”, nous a confié Souleymane Cissé, qui dit ne pas comprendre l’attitude du directeur général de l’Ortm qui aurait dit craindre des émeutes à la suite de la diffusion du film sur l’Ortm. Cette thèse de Sidiki N’Fa Konaté est rejetée par Souleymane Cissé qui a ajouté que le film a été diffusé sur Africable télévision, Energie TV et dans un certain nombre de quartiers de Bamako dont Bozola, sans problème. Souleymane Cissé s’est dit victime d’un règlement de comptes qui ne dit pas son nom.

Les arguments d’un responsable de l’ORTM

Approché par nos soins, un responsable de l’Ortm nous a confié que la non diffusion du film Oka sur l’Ortm est due au fait que c’est un film polémique sur un litige foncier à Bozola. Et qu’il serait imprudent de le diffuser sur l’Ortm. Aux dires de ce responsable, la diffusion du film risque de créer des agitations à Bozola (quartier où siège la télévision) comme cela a été le cas avec sa diffusion sur Africable. Ensuite, Souleymane Cissé n’aurait pas bonne presse à l’Ortm. D’après le responsable, il aurait eu des antécédents avec la chaîne nationale.

En effet, le cinéaste, après la diffusion d’un de ces films sur l’Ortm, aurait exigé de la télévision, le paiement de 500 000 Fcfa. Ce qui lui fut payé comme dommages et intérêts. Et comme “un chat échaudé craint l’eau froide”, l’Ortm, selon ce responsable, ne veut plus tomber dans le même piège. Et ce responsable de se demander s’il est normal qu’un cinéaste exige d’une télévision la diffusion de son film. Pour lui, Souleymane Cissé, en exigeant de l’Ortm la diffusion du film Oka à des heures de grande écoute, veut créer des situations difficiles au quartier Bozola et à l’Ortm.

Siaka DOUMBIA

Source: Aujourd'hui-Mali

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Remaniement

16 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Le PDCI tient son Congrès extraordinaire

16 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018