Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Koulouba : DES ARTISTES DECORES PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Comme cadeau de fin d’année, ils ne pouvaient rêver mieux. Pour la première fois des artistes musiciens maliens dont les voix et les instruments ont raisonné partout au monde, ont reçu de leur vivant les hommages de toute la nation.

En décorant personnellement ces récipiendaires, le chef de l’Etat a voulu manifester son attachement aux valeurs culturelles de notre pays. C’est la somptueuse salle des banquets du palais présidentiel qui a servi de cadre pour cet événement qui a regroupé du beau monde.

Avant les décorations, les artistes maliens, sous la houlette du Maestro Boncana Maiga, ont d’abord fait parler de leur génie créateur devant le couple présidentiel et d’autres invités de marque dont le président de l’Assemblée nationale et son épouse.

C’est d’abord la jeune génération avec la voix mélodieuse de Safi Diabaté, qui a rendu hommage aux anciens. Histoire de démontrer que la relève dans ce domaine précis est bien assurée. Tata Bambo Kouyaté, Kandia Kouyayté, Fissa Maiga, Salimata Sidibé, Ami Koita, Nahawa Doumbia, Djélimadi Tounkara, Moussa Traoré dit Taras pour ne citer que ceux-ci, des virtuosités ont chanté les valeurs de paix de réconciliation et du vivre ensemble qui ont toujours caractérisé notre nation. Elles ont également chanté la bravoure et la clairvoyance par lesquelles un dirigeant conduit les destinées de son peuple.

Il y avait également l’artiste sénégalais Baba Maal. Il a été invité spécialement pour l’intérêt singulier qu’il a toujours accordé au Mali et à son président Ibrahim Boubacar Kéita. Baba Maal qui a rendu hommage à la femme et prôné les droit des enfants, a été décoré par la médaille de Commandeur de l’ordre national du Mali. A l’occasion, le grand chancelier des ordres nationaux, le général Amadou Sagafouurou Gueye, a indiqué que cette distinction est toute méritée vu la place importante que jouent les artiste qui font la fierté de tous les Maliens qui reconnaissent à bien des égards dans leurs chansons.

Le président de la République s’est dit très gêné car, a-t-il dit, la nation a mis temps du temps à reconnaître le mérite de ces artistes. Regrettant ceux qui se sont éteints sans bénéficier de ces honneurs, Ibrahim Boubacar Kéita a promis que la République veillera désormais à corriger cette lacune. « Je ne souhaite qu’aucun fils qui mérite du pays puisse se sentir orphelin; aux enfants qui méritent du pays, la patrie est reconnaissante», a-t-il déclaré. Le chef de l’Etat était visiblement très comblé des prestations faites par les artistes. «Tout homme crée sans le savoir comme il respire mais l’artiste se sent créé ; son acte engage tout son être; sa peine bien-aimée la fortifie», c’est par cette citation de Paul Valery inscrite au fronton du palais de Chaillot à Paris que le président Kéita a magnifié la tache exaltante des artistes maliens auxquels il a rendu hommage.

Au delà des mots, c’est par une dernière chanson aux allures d’un récital faisant les éloges de la lignée des Kéita que les récipiendaires ont remercié le président IBK qui ne s’est pas gêné à esquisser quelques pas de danse. Les artistes ont salué ce geste honorifique et ont réaffirmé leur volonté à continuer à être des ambassadeurs du Mali partout au monde.

Lougaye ALMOULOUD

 

LA LISTE DES RECIPIENDAIRES

 

Chevalier de l’Ordre national du Mali

Tata Bambo Kouyaté,

Monsieur Modibo Kouyaté,

Madame Fatoumata dite Mah Kouyaté N 1

Madame Bagayoko Mariam Doumbia,

Aboubacar Kissa dit Cubain, Super Biton de Ségou

Officier de l’Ordre national du Mali

Madame Salimata Sidibé,

Monsieur Kassé Mady Diabaté,

Salif Keita

Madame Nahawa Doumbia,

Monsieur DjelimadiTounkara,

Monsieur Cheick TidjaniSeck,

Monsieur BoncanaMaiga,

Madame Fissa Maiga,

Monsieur Moussa Traoré dit Taras,

Madame Mariam Bagayoko,

Commandeur de l’ordre national du Mali

Baba Maal , artiste du Sénégal,.

Madame Ami Koita,

Monsieur Boubacar Traoré dit Kar-Kar,

Madame Kandia Kouyaté

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018