Mercredi 23 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Parc national : une nouvelle scène de plein air

Le Parc national dispose désormais d’une scène de plein air. L’infrastructure culturelle a été inaugurée mardi dernier en présence de trois membres du gouvernement : Mohamed El Moctar, (Réconciliation nationale), Nina Wallet Intallou, (Artisanat et du Tourisme), Maouloud Ben Kattra (Emploi et Formation professionnelle). Des représentants du corps diplomatique, dont l’ambassadeur d’Allemagne dans notre pays, Dietrich Becker, des partenaires techniques et financiers, le directeur général du Réseau Aga Khan, Luis Monreale, étaient également présents.

«C’est avec joie que nous inaugurons ce théâtre de plein air», a introduit Luis Monreale ». Le Parc national a été créé en 2010 pour répondre à l’absence d’espaces verts à Bamako et à la croissance rapide de la population afin d’offrir à la population un environnement de qualité, des équipements sportifs, éducatifs et récréatifs. La création de la scène à l’air libre est une action sociale qui permet de créer des emplois au-delà des évènements culturels. La construction d’un théâtre au sein du Parc était une nécessité pour le Réseau Aga Khan parce que permettant de développer des activités culturelles, notamment la musique qui demeure un bien qu’exporte notre pays.

L’ambassadeur allemand a mis l’accent sur le partenariat public/privé. Il a également exprimé l’engagement de son pays en faveur de la promotion de la culture, de la paix et de la cohésion nationale. « Nous sommes heureux de financer cet espace qui permet de renforcer la vitalité des arts, les échanges et la cohésion sociale», a souligné Dietrich Becker avant de relever que la scène permet aussi de renforcer le dispositif du Parc national dans la promotion du secteur culturel.

L’acquisition de cette nouvelle scène s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne et le Parc national en vue de renforcer la cohésion sociale dans notre pays à travers des initiatives culturelles. Le coût de la réalisation est estimé à 250 000 euros, soit un peu plus de 163 millions de Fcfa.

La création d’une scène culturelle au sein du Parc national va permettre d’accueillir des spectacles d’art vivant qui s’appuient sur la tradition musicale et sur l’’art de la narration du Mali. La création de cet espace est un moyen efficace de renforcement des capacités d’animation culturelle du Parc national. Elle va contribuer à promouvoir des échanges entre les artistes nationaux et internationaux et de consolider la cohésion sociale.

Le directeur du Parc national a exprimé sa gratitude à l’Allemagne pour son appui dans la promotion et le développement du secteur culturel. Cette nouvelle scène est un lieu d’éducation culturelle et de sauvegarde de la biodiversité. Elle est bâtie sur une surface de 125m2. Elle est couverte par une structure d’aluminium mobile permettant de faciliter l’accrochage des dispositifs d’éclairage et de sonorisation. C’est une scène démontable, spécialement conçue pour s’adapter à toutes les conditions d’une présentation scénique. Sa capacité d’accueil est d’un plus de 600 places.

Le Parc national a été aménagé et financé par le trust Aga Khan pour la promotion et le développement de la culture au Mali entre 2008 et 2010. Il est bâti sur 17 hectares de verdure avec des itinéraires de jogging, de cyclisme et d’escalades. Il offre aussi des possibilités de découverte de la nature et dispose d’un centre sportif et d’un restaurant. Il reste l’un des plus grands pôles d’attraction de l’Afrique de l’Ouest avec plus de 30 000 visiteurs par mois. La nouvelle scène est ouverte et disponible pour tous les opérateurs. La prestation de Bassékou Kouyaté et son groupe, a été bien appréciée. L’artiste a même sollicité auprès des responsables du Parc national l’organisation d’un festival à la dimension du nouveau théâtre. Ainsi, cet événement permettra au monde entier de comprendre que le Mali est un pays de paix, réconcilié avec lui-même et qu’il est toujours possible de revenir voir les grands artistes dans notre capitale. A cet effet, le premier concert est programmé pour le week-end prochain. Il sera animé par deux artistes, à savoir Ali Keita et Rachide.

Amadou SOW

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

À quoi sert un Premier ministre

23 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée: les chantiers du nouveau Premier ministre

23 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018