Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Culture et Migration : Contribuer aux métissages à travers le projet « A la croisée des chemins »

Du 16 au 25 novembre 2017, la ville de Bamako, Kayes et Sikasso abriteront la première édition des journées culturelles « A la croisée des chemins ».

Ce projet culturel porté conjointement par l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Mali et l’Institut français du Mali offre l’opportunité de traiter de l’interculturalité, de l’ouverture aux autres, et de valoriser l’apport de la culture aux différentes problématiques de l’intégration. L’information a été donnée au cours d’un point de presse à l’Institut français du Mali par Corinne Micaelli-Mulholland, Directrice déléguée dudit institut qui était entourée par les organisateurs de l’évènement.

Considérer comme un pays d’accueil pour les migrants ouest-africains et à la fois un pays de transit et d’émigration, le Mali est réputé depuis très longtemps par la grande mobilité de sa population, son brassage et son intégration que ce soit en France ou ailleurs. Au cours de cette mobilité, les migrants maliens ont largement contribué à la promotion internationale de notre riche culture à travers l’art moderne, la musique, la peinture et tant d’autres.

C’est fort de ce constat que ce projet « A la croisée des chemins » d’un coût de 17 500 Euro a vu le jour avec comme objectif de mettre en lumière l’apport positif des migrations à la culture et aux pratiques artistiques. D’après Corinne Micaelli-Mulholland, Directrice déléguée de l’Institut Français au Mali, ce projet prévoit différentes manifestations culturelles entre autres des conférences débats, de la danse, des scènes de théâtres. Le projet s’adresse aux personnalités influentes, artistes, étudiants, chercheurs maliens et internationaux. L’ambition du projet est de sensibiliser le grand public par deux grands questionnements « comment la migration sert la culture, et comment la culture sert la migration ? ».

Notons que les journées culturelles « A la croisée des chemins » à Kayes se tiendront du 16 au 18 novembre 2017, pour la région de Sikasso c’est du 24 au 25 novembre 2017. Selon, les organisateurs, le choix de ces deux régions s’explique par le fait que les deux villes constituent les plus emblématiques du phénomène migratoire. Quant à la capitale, elle abritera ces journées culturelles du 17 au 25 novembre 2017 dans différentes sites notamment à l’espace culturel Blonba, l’Institut Français, le Musée National avec des tarifs d’entrée allant de 1000 FCFA à 5000 FCFA.

Sidiki Adama Dembélé

Source: Le républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017