Samedi 21 Octobre 2017
Forum de Paris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Culture : à Djenné, les jeunes opposent l’arme culturelle aux activités extrémistes de groupes armés y opérant

Djenné a accueilli du 6 au 8 octobre 2017, la 2 e édition du Festival international de Djenné (FID) sur le thème « paix et la réconciliation nationale ».

Cet évènement intervient quelques jours après la célébration de la journée internationale du tourisme dans la localité, mais également à un moment où des groupes autoproclamés djihadistes tentent d’y instaurer une psychose ambulante.

Cette initiative rappelle ses organisateurs, vise à restaurer un climat propice à la relance des activités culturelles et touristiques dans la vielle cité. Le directeur du FID, Siné Coulibaly  a rappelé lors d’un point de presse l’impact de la crise sur l’économie locale, . « Actuellement, on compte à peu près 100 touristes par an. Alors qu’avant la crise, elle pouvait recevoir plus de 20 000 touristes par an », déplorait-il.

Le FID version deux a mobilisé des milliers des festivaliers et de natifs de la ville résidant ailleurs au tour des activités comme : la lecture du Coran, les défilés de mode, les danses traditionnelles, la foire artisanale, des visites touristiques, des conférences débat…

Selon un festivalier, cette rencontre a été occasion pour les uns et les autres de redécouvrir Djenné et de s’assurer quant au retour progressif de la sécurité dans la localité, elle aura été aussi un soulagement pour l’économie du cercle qui avait tant souffert de la crise politico-sécuritaire depuis 2012.

Quant aux organisateurs, ils préfèrent parler de retombées en termes d’assurance sur la sécurité de la ville et des sites touristiques et culturels qui réservent toujours leur antiquité aux curieux. L’objectif principal de cette édition étant d’assurer les touristes sur la destination Djenné les habitants de la ville se sont hissés à la hauteur de l’événement pour lui donner une ferveur communautaire.

La deuxième édition du Festival International de Djenné a été presqu’un pari  sans faille grâce au concours des habitants et des amoureux de cette cité qui ont bravé tous les dangers apparents pour redonner de la clameur à une ville que l’on croyait réduite au silence du fait des menaces des individus hostiles à la civilisation universelle.

 Mabel

Source : Le Confident  10 Oct 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Sory I Guindo à la FEMAFOOT : « Incapable de mettre sur pied un nouveau bureau, ils se chamaillent comme des gamins. Honte à vous ! »

Monde du football malien : Un mélange de torchons et de serviettes

Le tohu-bohu qui a émaillé l'élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT nous oblige à sortir des tiroirs un article publié en 2006 par notre confrère Sory I Guindo. A lire absolument !

Lire la suite

Blog

 Modibo Koné :« Le Mali peut créer des millions d’emplois à travers l’Agriculture » 

Pour le Malien Modibo Koné, ni le sous-développement ni le chômage ne sont des fatalités. Le soldat du développement – comme il se définit – expose dans cette interview que nous publions en trois parties, sa vision sur les réformes nécessaires à la transformation de l’Afrique. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestation ton pied mon pied

19 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20  0ctobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017