Jeudi 20 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

SIAMA : Un Salon pour insuffler une nouvelle dynamique à l’artisanat malien

Le Salon international de l’artisanat du Mali (Siama) aura lieu du 18 au 26 novembre 2017 à Bamako. Ce premier rendez-vous avec les acteurs du secteur en provenance du monde entier va insuffler une dynamique de renouveau à notre artisanat. Sous la présidence du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, la 1re édition du Siama a été lancée ce vendredi.

Ce Salon, dédié à la promotion de l’artisanat au Mali, est organisé par le ministère de l’Artisanat et du Tourisme. Il se tiendra au Parc d’expositions de Bamako du 18 au 26 novembre 2017 sur un espace de 7000 m2.

Plus de 500 artisans du Mali et du monde sont attendus à cette foire-exposition des produits artisanaux. Selon le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Wallet Intallou, le Siama, dorénavant inscrit dans l’agenda des grands événements nationaux, est le seul cadre qui manquait aux artisans maliens pour la promotion de leurs œuvres.

“Dès notre prise de service en juillet 2016, il nous est aussitôt apparu anormal que nos talentueux artisans n’ont d’autre choix que se faire connaître à l’étranger dans des salons internationaux. Face à ce constat amer, nous nous sommes urgemment attelés à ouvrir à nos artisans un cadre national d’exposition, de promotion et de commercialisation de leurs produits”, a soutenu Nina Wallet Intallou, ministre de l’Artisanat et du Tourisme.

Pour elle, l’artisanat est générateur de revenus et de ressources et contribue à la croissance rapide de l’économie. En cela, expliquera-t-elle, le Siama va redonner à notre artisanat ses lettres de noblesse en le rendant plus visible.

“Ce Salon est le symbole du renouveau de notre artisanat avec des artisans plus talentueux, de nouvelles collections, des pièces uniques et un savoir-faire témoin de leur ingéniosité”, a-t-elle ajouté. A en croire des acteurs du secteur, avec l’organisation du Siama, un vieux rêve devient une réalité.

“Les commerçants ont le Febak. Les paysans ont le Siagri. Il manquait aux artisans le Siama pour la promotion de leur promotion. Depuis dix ans nous n’avons cessé d’exprimer l’organisation d’un cadre du genre pour exposer nos produits, aujourd’hui, notre rêve devient une réalité”, s’est réjoui Mamadou Minkoro Traoré, président de l’Assemblée permanente des chambres des métiers du Mali.

Il a promis 2 millions de F CFA à chaque assemblée régionale pour l’acheminement des produits des artisans à la foire. M. Traoré a remercié le gouvernement et particulièrement, le département de tutelle pour cette initiative qui, selon lui, va insuffler une dynamique de renouveau à notre artisanat.

Le chef du gouvernement a réaffirmé tout son soutien au ministre Nina Wallet Intallou pour la réussite de l’événement. “C’est à l’étranger que nous découvrions nos produits artisanaux alors que nous avons la possibilité de les faire découvrir chez nous. Ce Salon permettra d’attirer le monde vers notre pays”, a estimé le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga. Il a invité le ministre de l’Artisanat et du Tourisme à multiplier les initiatives pour le tourisme à l’intérieur du pays.

Le Royaume du Maroc sera l’invité d’honneur de ce 1er Salon international de l’artisanat du Mali.

Maliki Diallo

Source : L'Indicateur du Renouveau  9 Oct 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Traverser pour trouver du travail

19 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Tchad : la grève s'éternise

19 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018