Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Nampé Sadio : « Si tu ne respectes pas ton Président, cela signifie que tu ne respectes pas ton pays »

Fils d’un grand instrumentiste et d’une grande griotte du Mali, Nampé Sadio est l’un des artistes Maliens le plus séduisant sur scène et aimé des femmes.

De son rêve de devenir une grande star de la NBA des Etats-Unis, la réalité aujourd’hui le place en artiste confirmé. Le service culturel du Figaro du Mali l’a rencontré. Tout au long de cette interview vous aurez certaines révélations sur l’artiste Nampé Sadio. Son parcours musical, sa conception de la vie politique,les coups bas qu’il a connus, la mentalité de la jeunesse sur les réseaux et l’image du Mali qu’il faut sauvegarder. Autant de détails qu’il évoque avec liberté.

Faites-nous votre présentation.

Je suis Nampé Sadio TRAORE à l’état civil, originaire de Ségou mais né et grandi à Kayes. Fils de l’instrumentiste feu Sadio TRAORE, ex-sociétaire du groupe musical « Super Biton de Ségou » et d’une grande griotte de la région de Kayes Diariatou DIANG. Donc Nampé est le fruit d’un artiste et d’une grande griotte ou encore d’une griotte car j’ai perdu mon père à l’âge de 2 ans et donc j’ai été élevé par ma mère.

  Quel est le cursus scolaire et universitaire de Nampé ?

Oui Nampé a fait un parcours brillant, de la première année jusqu’à la terminale, j’étais toujours premier de ma classe. Après mon Baccalauréat, je suis allé à l’université, j’ai fait la « flash ». Là-bas, j’ai fait la socio-anthropologie.  Je suis considéré comme un docteur de la société. Voilà pourquoi dans mes textes, je développe beaucoup les maux de la société.

Vous avez un bagage intellectuel, pourquoi avez-vous choisi la musique pour en faire une carrière professionnelle ?

J’ai une anecdote que je vais vous raconter. Quand j’ai eu mon BAC 1999- 2000, j’étais un grand joueur de basket. J’ai été sélectionné dans l’équipe Nationale du Mali, mon entraineur était Alkaya TOURE qui est encore vivant. Tout le monde pensait que j’allais devenir une grande star du Basket.  À cette époque, c’était le rêve américain qui était là. Ma mère m’avait fait cette promesse, dès que j’aurai mon Bac, j’irai aux Etats Unis.  Malheureusement, à cause de beaucoup de choses qui se sont passées dans la famille, cette promesse n’a pas été tenue par ma mère. C’est ce qui m’a révolté.  Chez nous, faire de la musique, c’est comme si tu avais raté ta vocation ou rater ta vie en quelque sorte. J’avais le don de la musique depuis le bas âge, mais la musique n’était pas ma passion. C’est ainsi que je me suis lancé dans cette musique. Et voilà que ce coup d’essai était un coup de maitre.

Depuis quand vous avez commencé à faire de la musique précisément ?

J’ai commencé la musique après mon BAC, entre 1999 et 2000.

Comment peut-on appeler le genre de musique que vous faites ?

Bon, moi la musique que je fais, est une musique traditionnelle mais finement modernisée. On peut dire que c’est de la variété, parce que Nampé fait du Zouk love, il fait de l’afrobeat, du coupé décalé, la musique traditionnelle et bien d’autres. Je fais une musique qui est exportable.

Combien d’albums ou de singles avez-vous sur le marché depuis le début de votre carrière ? 

En ce qui concerne les albums, comme vous le saviez maintenant à cause de l’internet et de la piraterie, les albums se font rares. J’en ai trois.  Le premier est sorti en 2005 qui s’intitule ‘’Maman’’ que j’ai dédié à ma mère, ensuite il y a eu la vie chère, j’ai fait un petit album de trois titres, j’ai fait ‘’Tatounou’’ qui signifie ça ne va pas ; cette chanson qui a fait que les gens ont connu Nampé, parce que c’est un morceau qui m’a propulsé de partout. Il y a également ‘’juste toi et moi’’ et un autre morceau traditionnel intitulé ‘’ Tara’’, dans cette chanson je donne l’origine du ’’Tara’’. Apres cela j’ai  fait le double Album ‘’ Deni gnoumani ‘’et ‘’ Barika Allah’’ sorti en 2010, un Album qui a fait un véritable succès. J’ai plusieurs singles aussi.

Nampé Sadio est connu par son style vestimentaire, pourquoi cette façon de se démarquer des autres artistes sur scène avec des tenues bien confectionnées et très harmonieuses ?

C’est très important pour un artiste de se différencier des autres. J’ai un autre don qui est le dessin. Toutes mes tenues, c’est moi-même qui dessine mes modèles et le design également. Au début beaucoup me critiquaient en disant que c’est trop féminin, vous savez, ici au Mali, tout ce que le Malien aime, il le critique. Alors je n’ai pas prêté attention à cela. Sachez également que moi mes fans, ce sont les femmes. Elles apprécient ce que je fais et ce que je porte. Le design et les différentes couleurs dans mes tenues sont pour la plupart des couleurs de femmes, donc je porte ce que les femmes aiment. C’est d’ailleurs pour cela que les Maliens n’ont pas cherché à comprendre.  Aujourd’hui tout le monde me respecte  avec mes tenues, c’est mon style. Certains artistes Maliens ou même hors du Mali m’imitent, me copient et même ma façon de chanter. Aujourd’hui à cause de mon style vestimentaire, je ne passe pas inaperçu. Beaucoup d’artistes m’envient pour mon style.

Est-ce que Nampé vis d’une autre activité en dehors de la musique ? 

Je vis pour le moment uniquement que de la musique et rien que de la musique, des spectacles par ci et par là. Mais j’ai des projets en vue,la création d’un grand atelier de stylistes pour essayer de vendre mes tenues.

Quelles sont vos perspectives pour votre carrière ?

Les projets d’un artiste c’est toujours essayer de faire des bonnes choses, émerveiller ton public et tes fans, j’ai beaucoup de choses en vue, beaucoup de choses se racontent autour de ma personne. Dans les jours à venir les gens auront une grosse surprise concernant Nampé Sadio, une grosse surprise leur est réservée.

Beaucoup de choses se racontent sur votre vie privée, vous avez été cité dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux comme un artiste homosexuel parmi tant d’autres, que répondez-vous à ces déclarations ? 

Ces choses-là ne sont pas nouvelles dans le milieu artistique. Comme le disait mon fils Sidiki DIABATE « Quand tu es artiste, il faut s’attendre à tout.» Dans ce milieu, certains t’aiment et d’autres tentent toujours à te faire du mal juste pour ton succès. C’est ce que je dis dans mes chansons ‘’ je n’écoute pas et je ne réponds pas ‘’. Moi ça me fait 12 ans de carrière, je suis là à Bamako et pour me voir, c’est un véritable problème parce que je ne sors pas, toujours chez moi. Si tu veux me voir soit chez moi ou à un spectacle. Je ne suis pas dans les milieux où l’on peut dire que j’ai vu Nampé ici ou j’ai vu Nampé là-bas.  Personne ici ne peut venir me dire le contraire. Moi j’ai toujours la grande gueule tout le temps. Personne ne peut m’envoyer une preuve pour confirmer ces dires. Tu sais quoi, un artiste, il faut que les gens racontent les choses sur toi pour que tu restes toujours dans l’actualité. Donc je ne réponds pas à ce genre de questions, je laisse comme ça, si c’est vrai ou pas on le saura un jour. On connait les artistes homosexuels dans ce pays,  s’il y a une photo de Nampé qui prouve que je suis homosexuel qu’ils la montrent ou publient cette photo. Depuis plus de 10 ans que je suis artiste, personne ne peut prouver cela, donc quelque part il y a des mensonges dans ce qui se dit sur ma personne.

Nampé Sadio est-il marié ou pas, si oui ! Quel est le nom de cette dernière ?

Je suis bel et bien marié à l’une des plus belles femmes des femmes d’artistes de Bamako. Ma femme est magnifique et sublime. Aucun artiste Malien ne peut dire le contraire, j’ai la plus belle femme, elle se nomme Lalia Chebine, nous avons deux garçons, le premier a  10 ans et le dernier a 7 ans. Nous nous sommes mariés depuis 2010, les gens ont tenté plusieurs fois de nuire à mon mariage. Ils ont envoyé à ma femme des photos montées de moi sur des images de gays et aussi une vidéo truquée, mais en vain. Heureusement pour moi, l’ivoirien qui a monté ces photos et vidéo aux Etats Unis m’appelé pour m’informer et aussi donner le nom de la personne responsable de cela. Et c’était un ami très proche. Ils ont tout fait mais ma femme est toujours là avec moi par la grâce de Dieu.

Nampé est invisible sur la scène politique de son pays, mais que pensez-vous de la politique du Mali ?

Tu sais, la politique est un peu compliquée pour nous artistes. Un artiste, c’est vraiment risqué des fois de t’afficher sur la scène politique. Mais il faut reconnaitre aussi que les politiciens ne peuvent aller sans les artistes. Donc il faut que les politiciens comprennent cela, parce que de fois quand tu es avec un tel, l’autre te voit du mauvais œil, alors que nous sommes des artistes, nous sommes là pour tout le monde. C’est-à-dire, au lieu de faire la politique, il faut être là pour ton pays et aussi ne cherche pas à voir ce que ton pays a fait pour toi mais plutôt ce que toi tu peux faire pour ton pays. Donc quand moi je chante pour un tel ou pour un x, c’est parce que je crois en cette personne et à ses idées, donc il faut que nos politiciens comprennent cet état des choses. Certains pensent que c’est pour de l’argent, nous sommes, après tout, des hommes et donc des patriotes. On aime notre pays et on veut que notre pays avance. Quand je sens en moi qu’Hervé peut faire quelque chose pour moi pays, alors je chante pour sensibiliser les gens pour voter pour Hervé. Nous, on voyage beaucoup et on voit certaines choses dans ces pays. Moi quand je vais en Côte d’Ivoire, je suis toujours en boule pour sa beauté et les belles choses y sont. Je me dis pourquoi pas ces choses aussi dans mon pays. Donc on veut aussi avoir quelqu’un qui peut apporter un changement dans notre pays. C’est tout ce que je peux dire sur la politique de mon pays car les Maliens n’ont pas encore compris ce que sait la vraie politique. On peut être dans la même famille des frères et des sœurs et on n’est pas obligé d’être dans le même parti politique. Ici au Mali, c’est autre chose quand on n’est pas du même politique, on devient des ennemis. C’est ce que les Maliens n’ont pas encore compris. Vote la personne que tu sens. Le vrai problème du Mali, c’est les Maliens ne s’aiment pas. On essaie toujours de faire du mal aux autres, donnons-nous la main pour faire avancer notre pays.

Quel est votre dernier mot pour vos fans pour mettre un terme à cet entretien ?

Moi j’ai un petit souci aujourd’hui et ce souci me ronge à l’intérieur. Ce souci, c’est la jeunesse sur les réseaux sociaux. Il faut dire que les Maliens de façon générale n’ont pas compris le sens du Facebook. Facebook n’est pas fait pour se faire du mal. Facebook est fait pour se créer des relations, des contacts à travers le monde. Je te donne un exemple, mon premier voyage en Guinée Conakry, je ne connaissais personne, mais c’est mes amis via Facebook qui m’ont accueilli, ils venaient me donner à manger, ma chambre d’hôtel était remplie de belles choses grâce à mes amis du Facebook, des personnes que je n’avais jamais rencontrées. Donc je peux dire que Facebook est purement positif et non négatif. Mais aujourd’hui, Facebook au Mali, c’est pour nuire aux gens, raconter du n’importe quoi sur la vie des honnêtes citoyens.  Je me demande, pourquoi faire du mal à son prochain ? Si moi Nampé, j’apprends ou je sais que toi Hervé tu as fait une telle chose, je t’appelle de côté et je te dis ce que je pense et les conseils que je peux t’apporter. Mais pourquoi aller publier cette information sur le Facebook ? Pourquoi faire du mal à Hervé ? J’y gagne quoi en faisant cela ?  Il faut que la jeunesse comprenne cela. Aujourd’hui, les gens se mettent nus, des images inappropriées et malsaines, on prend cela et on publie.  Vraiment Facebook n’est pas fait pour ça. Facebook est fait juste pour raccourcir le monde. Aujourd’hui, ce qui se passe aux Etats Unis,  en un clin d’œil le Malien est informé, donc moi je pense que c’est quelque chose de positif. Cette façon d’utiliser les réseaux sociaux au Mali me fait énormément mal. Aujourd’hui, il n’a plus de respect au Mali via le Facebook les gens se donnent le plaisir d’insulter le Président de la République. Si tu ne respectes pas ton Président, cela signifie que tu ne respectes pas ton pays. Pour nous artistes, c’est pire, les gens sont toujours là pour dire des choses sur nous. Moi particulièrement, je m’en fous. Le jeune Sidiki DIABATE, c’est une fierté pour le Mali, mais des gens veulent le nuire et moi je dis ce n’est pas bon. Le Facebook est là pour se créer des relations à travers le monde et non pour nuire aux autres. Autre chose aussi, j’essaie de sensibiliser la jeunesse sur ce fléau qui est le VIH Sida, les gens ont tendance à dire que l’histoire du Sida, c’est faux ce n’est pas vrai et que c’est politique. Moi je dis c’est une réalité. C’est bel et bien une maladie qui continue à endeuiller des familles, donc dire à la jeunesse de faire très attention et de se protéger vraiment contre ce mal qui ronge beaucoup la jeunesse. Il faut dire également à cette jeunesse d’être entreprenante, Nous, on chante aujourd’hui Dieu merci, on a pu faire quelques réalisations par ci et par là, donc il faut le leur rappeler qu’il n y’a pas sots métiers, quel que soit ce que tu fais, juste mettre du sérieux et le reste viendra. Enfin, demander aux uns et aux autres de s’aimer et que le Mali restera toujours debout Merci.

HERVE N’DEPO

Source : Le Figaro du Mali 5 Oct 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017