Samedi 21 Octobre 2017
Forum de Paris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion 2017 : Le parrain national Chérif Ousmane Madani Haidara lance la 23ème édition

Le 1er Octobre 2017 démarre la 23ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sur toute l’étendue du territoire national du Mali.

A la veille, c'est-à-dire, le 30 Septembre 2017, le parrain national de ce mois d’entraide, de solidarité envers les vieilles personnes et couches démunies, Chérif Ousmane Madani Haidara, non moins vice président du Haut conseil islamique du Mali et président de Ansardine International, a officiellement lancé le mois lors d’une conférence de presse, à la Maison des Ainés de Bamako. Il était entouré, pour la circonstance, des marraines, des parrains du mois et d’autres personnalités de marque. L’édition a pour thème : «la solidarité, une opportunité pour maintenir la cohésion sociale dans un Mali uni et réconcilié».

Cherif Ousmane Madani Haidara a vivement remercié les autorités du pays de l’avoir choisi comme parrain de cette 23ème édition de solidarité, d’entraide dans notre pays. Nous devons saluer nos autorités, dit le président de Ansardine International, d’avoir eu l’idée de dédier un mois à l’endroit des démunies, des vieilles personnes, etc. «Quand on parle de solidarité, je dirai qu’on a pris dans le coran.

Car le coran recommande d’aider son prochain chaque jour », clame le vice président du Haut conseil islamique du Mali. C’est pourquoi, dit Chérif Ousmane Madani Haidara, j’accepte l’honneur qui m’a été fait d’être le parrain. De ce fait, Haidara annonça les gestes qu’il compte faire avec sa famille et la communauté Ansardine, etc. «Nous avons décidé de prendre en charge durant le mois, 100 enfants orphelins et 100 femmes veuves. Mon association Ansardine International a aussi promis de donner, dans les jours à venir durant une journée, partout au Mali, du sang.

Les médecins m’ont promis leur soutien pour traiter des cas de maladies. Une personne de bonne volonté m’a promis 200 sacs de riz pour les démunis. Ce ne sera pas tout. Nous apporterons au fur et à meure tout aide qui nous sera donner dans ce sens. Il s’agit d’une cause nationale, sociale, d’entraide. Je ferai tout mon possible pour satisfaire les démunis », promet le président des leaders religieux du Mali. Haidara-a-t-il eu un soutien de l’Etat pour jouer son rôle de parrain ? Sans ambages, Cherif Ousmane Madani Haidara dira qu’il n’a reçu aucun soutien de l’Etat et qu’il n’en avait pas besoin aussi.

Rappelons que la commémoration de la 23ème édition sera bâtie autour des objectifs suivants : la promotion d’une culture de solidarité au sein des populations; le renforcement des capacités des groupes vulnérables en vue de lutter contre leur exclusion sociale ; la promotion des mécanisme de protection sociale de la population contre les risques sociaux ; la mobilisation des populations et des partenaires autour de la mise en œuvre d’actions visant au maintien de la paix et de la cohésion sociale.

Lancé en 1995 pour soutenir et renforcer les valeurs de solidarité qu’incarne notre pays, le mois de la solidarité devient de plus en plus un «instrument efficace de réduction de la pauvreté». Ainsi, depuis 2001, au vu de l’ampleur que prenait les commémorations du mois et la nécessité de conférer à cet évènement un cadre réglementaire conséquent, le gouvernement a adopté le décret n°01-468/P-RM du 27 septembre 2001 portant institutionnalisation du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Un programme costaud est fait pour le déroulement du mois.

La marraine de la première semaine (du 1er au 7 octobre 2017) est Pr Astan Traoré, Diabétologue à l’Hôpital du Mali. La marraine de la deuxième semaine (du 8 au 14 octobre 2017) se nomme Mme Samassékou Badji Touré, présidente de l’association d’aide aux indigents, infirmes, enfants orphelins et déshérités. Le parrain de la troisième semaine (du 15 au 21 octobre 2017), s’appelle Boulkassoum Haidara, président du Conseil économique, social et culturel. Le parrain de la 4ème semaine (du 23 au 30 octobre 2017) est Malamine Koné, PDG de Airness.

Hadama B. Fofana

Source: Le republicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Sory I Guindo à la FEMAFOOT : « Incapable de mettre sur pied un nouveau bureau, ils se chamaillent comme des gamins. Honte à vous ! »

Monde du football malien : Un mélange de torchons et de serviettes

Le tohu-bohu qui a émaillé l'élection du nouveau bureau de la FEMAFOOT nous oblige à sortir des tiroirs un article publié en 2006 par notre confrère Sory I Guindo. A lire absolument !

Lire la suite

Blog

 Modibo Koné :« Le Mali peut créer des millions d’emplois à travers l’Agriculture » 

Pour le Malien Modibo Koné, ni le sous-développement ni le chômage ne sont des fatalités. Le soldat du développement – comme il se définit – expose dans cette interview que nous publions en trois parties, sa vision sur les réformes nécessaires à la transformation de l’Afrique. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Manifestation ton pied mon pied

19 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20  0ctobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017