Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion 2017 : Le parrain national Chérif Ousmane Madani Haidara lance la 23ème édition

Le 1er Octobre 2017 démarre la 23ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sur toute l’étendue du territoire national du Mali.

A la veille, c'est-à-dire, le 30 Septembre 2017, le parrain national de ce mois d’entraide, de solidarité envers les vieilles personnes et couches démunies, Chérif Ousmane Madani Haidara, non moins vice président du Haut conseil islamique du Mali et président de Ansardine International, a officiellement lancé le mois lors d’une conférence de presse, à la Maison des Ainés de Bamako. Il était entouré, pour la circonstance, des marraines, des parrains du mois et d’autres personnalités de marque. L’édition a pour thème : «la solidarité, une opportunité pour maintenir la cohésion sociale dans un Mali uni et réconcilié».

Cherif Ousmane Madani Haidara a vivement remercié les autorités du pays de l’avoir choisi comme parrain de cette 23ème édition de solidarité, d’entraide dans notre pays. Nous devons saluer nos autorités, dit le président de Ansardine International, d’avoir eu l’idée de dédier un mois à l’endroit des démunies, des vieilles personnes, etc. «Quand on parle de solidarité, je dirai qu’on a pris dans le coran.

Car le coran recommande d’aider son prochain chaque jour », clame le vice président du Haut conseil islamique du Mali. C’est pourquoi, dit Chérif Ousmane Madani Haidara, j’accepte l’honneur qui m’a été fait d’être le parrain. De ce fait, Haidara annonça les gestes qu’il compte faire avec sa famille et la communauté Ansardine, etc. «Nous avons décidé de prendre en charge durant le mois, 100 enfants orphelins et 100 femmes veuves. Mon association Ansardine International a aussi promis de donner, dans les jours à venir durant une journée, partout au Mali, du sang.

Les médecins m’ont promis leur soutien pour traiter des cas de maladies. Une personne de bonne volonté m’a promis 200 sacs de riz pour les démunis. Ce ne sera pas tout. Nous apporterons au fur et à meure tout aide qui nous sera donner dans ce sens. Il s’agit d’une cause nationale, sociale, d’entraide. Je ferai tout mon possible pour satisfaire les démunis », promet le président des leaders religieux du Mali. Haidara-a-t-il eu un soutien de l’Etat pour jouer son rôle de parrain ? Sans ambages, Cherif Ousmane Madani Haidara dira qu’il n’a reçu aucun soutien de l’Etat et qu’il n’en avait pas besoin aussi.

Rappelons que la commémoration de la 23ème édition sera bâtie autour des objectifs suivants : la promotion d’une culture de solidarité au sein des populations; le renforcement des capacités des groupes vulnérables en vue de lutter contre leur exclusion sociale ; la promotion des mécanisme de protection sociale de la population contre les risques sociaux ; la mobilisation des populations et des partenaires autour de la mise en œuvre d’actions visant au maintien de la paix et de la cohésion sociale.

Lancé en 1995 pour soutenir et renforcer les valeurs de solidarité qu’incarne notre pays, le mois de la solidarité devient de plus en plus un «instrument efficace de réduction de la pauvreté». Ainsi, depuis 2001, au vu de l’ampleur que prenait les commémorations du mois et la nécessité de conférer à cet évènement un cadre réglementaire conséquent, le gouvernement a adopté le décret n°01-468/P-RM du 27 septembre 2001 portant institutionnalisation du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Un programme costaud est fait pour le déroulement du mois.

La marraine de la première semaine (du 1er au 7 octobre 2017) est Pr Astan Traoré, Diabétologue à l’Hôpital du Mali. La marraine de la deuxième semaine (du 8 au 14 octobre 2017) se nomme Mme Samassékou Badji Touré, présidente de l’association d’aide aux indigents, infirmes, enfants orphelins et déshérités. Le parrain de la troisième semaine (du 15 au 21 octobre 2017), s’appelle Boulkassoum Haidara, président du Conseil économique, social et culturel. Le parrain de la 4ème semaine (du 23 au 30 octobre 2017) est Malamine Koné, PDG de Airness.

Hadama B. Fofana

Source: Le republicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017