Jeudi 21 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

5e Edition du Tarbiyyat Class Islamique Ahmadiyya : Plus de 80 nouveaux ambassadeurs formés pour un changement de comportement

La Communauté Jama’at Islamique Ahmadiyya a organisé, du 15 au 28 Août 2017, la 5e édition de sa Fazl E Umar Tarbiyyat Class à Dogodoumankoura en Commune IV.

La présente session de formation a permis de renforcer les capacités de plus de quatre-vingts jeunes en connaissance des pratiques islamiques pour un changement de comportement. La cérémonie de clôture des travaux était présidée, le lundi dernier, par le président de Ahmadiyya au Mali, Amir Zafar Butt Ahmad en présence du coordinateur de ladite formation, Alassane Kéré et de plusieurs autres responsables du mouvement.

Deux semaines durant, les quatre-vingt-cinq participants venus notamment de Bamako, Sanakoroba, Kati, Dogodoumankoura, Koutiala, Didiéni, Kita, Kolondiéba, San, Kayes, Sikasso, Ségou, Fana, Bla, Kassela et Koulikoro ont appris les modules dispensés en introduction du Saint Coran, en Fiqah (jurisprudence islamique), en histoire de l’islam, en étude comparative, en système de Jama’at système financier (contribution), en Yassarnal Coran (apprentissage de la lecture du Saint Coran), en hadith, en développement personnel (comment réussir ses études et comment prendre conscience de ses potentialités) et en littérature (étude de l’œuvre l’Arche de Noé).

Dans son intervention, le coordinateur Alassane Kéré a relevé que le choix du site de Dogodoumankoura pour abriter la présente session de formation a été motivé par la nécessité de mieux encadrer les apprenants et de prendre en compte leurs préoccupations par rapport aux éditions précédentes. A en croire, contrairement aux éditions écoulées qui se sont déroulées à Bamako, les apprentissages théoriques étaient directement liés à la pratique dans la mosquée à Dogodoumankoura en Commune IV. Selon lui, les sessions de formation doivent être perpétuées pour faciliter l’assimilation des cours par les apprenants.

De son côté, le missionnaire Ahmadiyya à Dogodoumankoura, Issa Diarra a prodigué des conseils aux nouveaux ambassadeurs qui vont bientôt regagner leurs localités respectives. Pour sa part, le président du mouvement Ahmadiyya du Mali, Amir Zafar Butt Ahmad a indiqué que ladite session de formation qui a durée quinze jours avait pour objectif d’augmenter la connaissance islamique des apprenants pour un changement de comportement au sein de la société. A ce propos, il les a exhortés à consolider les acquis de la formation à travers des recherches et la lecture de plusieurs documents afin de partager leur savoir avec leurs collègues.

Pour lui, ils doivent toujours aller à la quête du savoir quelques soit leur âge et leur localité de provenance. Selon lui, la Communauté Islamique Ahmadiyya au Mali envisage d’entreprendre beaucoup d’activités au Mali notamment les radios pour l’éducation et la sensibilisation, les écoles, la clinique, la construction des centres de formation et des mosquées. Pour ce faire, elle aura de plusieurs élèves et étudiants dans plusieurs disciplines comme la médecine, l’enseignement, l’ingénierie pour suivre des formations et devenir des missionnaires pour l’Ahmadiyya.

Moussa Dagnoko

Source : Le Républicain 29 Août 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017