Lundi 25 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Amadou Kouffa et ses troupes sévissent : 100 coups de fouet infligés à 2 contrôleurs de vignettes à Korientzé

Des hommes armés appartenant au groupe terroriste d’Amadou Kouffa, dans la ville de Korientzé, ont infligé 100 coups de fouet à chacun des 2 agents de contrôle des vignettes en service dans la localité.

Les présumés djihadistes reprochent aux agents de l’Etat d’avoir exercé une autorité parallèle. L’insécurité semble atteindre son paroxysme dans la région de Mopti. Après les cercles de Ténenkou et Douentza, c’est le tour de Djenné d’être affecté par l’insécurité grandissante dans le centre du pays. En effet, le lundi 10 juillet, deux agents de la mairie de Korientzé, localité située à 64 km de la ville de Djéné, qui ont été copieusement fouettés par des hommes armés appartenant au groupe djihadiste d’Amadou Kouffa. Il s’agit de T. F et M. G qui procédaient à un contrôle de vignettes au nom de la mairie de la localité. Informés de cela, les djihadistes les ont arrêtés aux alentours de la ville en les amenant mains liés, yeux bandés, vers leur campement, situé non loin de la ville. Ils étaient trois sur des motos. Ils leur reprochent d’exercer surtout une sorte d’autorité en voulant contrôler les vignettes d’engins à deux roues.

Faute de carburant, ils ont puni les agents de la mairie sur place. La punition a été sévère. 100 coups de fouets administrés aux représentants de l’Etat. Cela après leur avoir demandé le contact du maire. Les malheureux recouvreurs ont été sommés d’arrêter d’exercer toute forme d’autorité dans la localité.

Après leur avoir infligé ces sanctions, ils ont demandé aux agents de rentrer à pied avant qu’ils ne changent d’avis et les tuer. L’un des deux gravement blessé a été mis sous soins intensifs.

Le sous-préfet et les agents des Eaux et Forêt, qui devraient assurer l’autorité de l’Etat dans la zone, se trouvent depuis un bon moment à Mopti. Aucune autorité n’est sur place. Du côté de la population, c’est un sentiment d’abandon par l’Etat.

Bréhima Sogoba

Source : L’Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017