Mercredi 24 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Amadou Kouffa et ses troupes sévissent : 100 coups de fouet infligés à 2 contrôleurs de vignettes à Korientzé

Des hommes armés appartenant au groupe terroriste d’Amadou Kouffa, dans la ville de Korientzé, ont infligé 100 coups de fouet à chacun des 2 agents de contrôle des vignettes en service dans la localité.

Les présumés djihadistes reprochent aux agents de l’Etat d’avoir exercé une autorité parallèle. L’insécurité semble atteindre son paroxysme dans la région de Mopti. Après les cercles de Ténenkou et Douentza, c’est le tour de Djenné d’être affecté par l’insécurité grandissante dans le centre du pays. En effet, le lundi 10 juillet, deux agents de la mairie de Korientzé, localité située à 64 km de la ville de Djéné, qui ont été copieusement fouettés par des hommes armés appartenant au groupe djihadiste d’Amadou Kouffa. Il s’agit de T. F et M. G qui procédaient à un contrôle de vignettes au nom de la mairie de la localité. Informés de cela, les djihadistes les ont arrêtés aux alentours de la ville en les amenant mains liés, yeux bandés, vers leur campement, situé non loin de la ville. Ils étaient trois sur des motos. Ils leur reprochent d’exercer surtout une sorte d’autorité en voulant contrôler les vignettes d’engins à deux roues.

Faute de carburant, ils ont puni les agents de la mairie sur place. La punition a été sévère. 100 coups de fouets administrés aux représentants de l’Etat. Cela après leur avoir demandé le contact du maire. Les malheureux recouvreurs ont été sommés d’arrêter d’exercer toute forme d’autorité dans la localité.

Après leur avoir infligé ces sanctions, ils ont demandé aux agents de rentrer à pied avant qu’ils ne changent d’avis et les tuer. L’un des deux gravement blessé a été mis sous soins intensifs.

Le sous-préfet et les agents des Eaux et Forêt, qui devraient assurer l’autorité de l’Etat dans la zone, se trouvent depuis un bon moment à Mopti. Aucune autorité n’est sur place. Du côté de la population, c’est un sentiment d’abandon par l’Etat.

Bréhima Sogoba

Source : L’Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président Ballon d'Or

23 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale: comment réformer l'UA?

23 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018