Lundi 25 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Violence liée au genre dans les écoles : L’UNESCO mobilise les écoles de l’Afrique de l’ouest

Les membres du comité Directeur du réseau des écoles de l’Afrique de l’ouest se sont rencontrés au Mali du 29 au 1er juillet 2017 pour débattre de la violence faite dans les établissements scolaires. C’était sous l’impulsion de l’UNESCO et l’ISESCO.

La violence, le harcèlement sexuel, le chantage, les mariages précoces etc. font légions dans les établissements scolaires de nos Etats. Cette 4ème rencontre du comité Directeur du réseau des écoles de l’Afrique de l’ouest avait donc pour but de passer au peigne fin la situation. M Georges Diawara, le coordinateur du réseau a rappelé les recommandations tenues à Dakar il y a deux ans. Selon lui, le Mali a eu la lourde tâche de ce plan biennal. Il a rappelé le contexte de crise que le Mali a connu avec comme corollaire des destructions d’écoles, d’absence de maître dans certaines zones, de déperditions, de mariages précoces etc. Il a indiqué que les axes constitutifs de l’UNESCO sont, à savoir rassembler les institutions éducatives, élever la paix dans l’esprit des enfants. Pour lui, le réseau est connu comme un outil efficace pour un objectif durable qui vise trois buts : créer, tester et diffuser de nouvelles approches, l’enseignement et l’apprentissage. Quant au secrétaire général de l’UNESCO par intérim au Mali, M Amadi, Hamadi Diarra, ce dernier a salué les initiatives innovantes. Selon lui, une rencontre de telle envergure n’est pas à priori gagnée. Il a indiqué que la rencontre aborde un aspect d’un phénomène qui préoccupe à plus d'un titre les autorités scolaires du Mali : la violence dans l’espace scolaire et universitaire. Elle offre donc une occasion d’échanger sur les expériences en matière de gestion des Ecoles associées de l’UNESCO, a-t-il dit. Selon M Diarra, ces assises pourront donner une nouvelle orientation à l’organisation commune en tenant compte des avancées dans la lutte et les retrouvailles entre secrétaires généraux des commissions nationales et des coordinateurs nationaux des Ecoles Associées de l’UNESCO choses qui vont donner de l’élan au réseau des Ecoles Associées pour adopter son canevas de travail par rapport aux objectifs de Développement Durable qui s’inscrivent dans la logique de l’après 2015. Pour sa part, le secrétaire général du ministre de l’éducation, le Dr Moumini Traoré a rassuré que son pays à travers la commission nationale Malienne pour l’UNESCO et l’ISESCO a entrepris une série de tournées dans les régions, les cercles et les communes afin de booster dans les écoles associés de l’institution. Pour lui, ceci a suscité de nouvelles adhésions d’écoles, de nouer des contacts avec des académies d’enseignement et les centres d’animation pédagogiques. Selon lui, le coordinateur national dispose d’une liste de points focaux avec lesquels, il mène des activités au plan national et international. Etaient présents à cette rencontre : le Benin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Togo, la Guinée, la Mauritanie, la Gambie.

Fakara Faïnké

Source: Le Républicain

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017