Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Ramadan, réseaux sociaux et telle : Une combinaison dangereuse

Si la télévision, et les réseaux sociaux sont des moyens technologiques utiles dans la vie de tous les jours, quand est-il pendant le mois de Ramadan? 

Le Ramadan est une prescription religieuse qui, durant un mois, impose un changement dans les habitudes du musulman.

Dans le monde nombreux sont ceux qui, pendant ce mois, se rabattent sur les réseaux sociaux et la télévision pour oublier les longues journées de de privation.

Dans un pays comme le Mali où il fait extrêmement chaud, jeuner nécessite des efforts afin de résister au temps. Surtout que cette année, le ramadan tombe sur une période où les journées sont longues et les températures frôlent les 44°. Les fidèles cherchent où mettre la tête. Les réseaux sociaux et la télé constituent pour eux un refuge. Les rigueurs de ce mois béni de ramadan  sont telles que les nombre de jeuneurs ne semblent plus tenir le coup. Pour tromper la faim, plusieurs  palliatifs sont trouvés, notamment Facebook, Instagram, Viber, Twitter…

Sur ces plateformes, les internautes ne cherchent pas les mêmes choses.  Si certains y vont pour se faire des amis, discuter avec les proches, d’autres s’y promènent à la recherche de proies faciles.

Les jeunes filles, quant à elles, passent la journée à publier, partager des photos dans le seul but de plaire aux hommes. Chose qui indispose le jeuneur. “Maintenant il est quasi impossible de naviguer sur les réseaux sociaux sans tomber sur des images ou vidéos à caractère sexuel”, dénonce  Mme Diarra Amy.

Et pour Adama Togola, étudiant dans une université privée de la place, et musulman pratiquant : “L’islam n’empêche personne de naviguer, de discuter sur les réseaux sociaux. Par contre, il nous est formellement interdit de visionner les images et vidéos à caractère sexuel.  Même  en dehors du ramadan, ceci est une  question de bon sens”.

Le Mali étant un pays à 90% musulman, certains soutiennent la suspension provisoire des réseaux et des séries télévisées pendant un mois. Nous attendons l’arrivée du ramadan depuis des mois et sommes prêts à tout pour l’accomplir avec plus de dévotion chaque année. Pourtant, la tentation est trop forte et les excuses multiples pour se connecter aux autres, au risque de s’éloigner de l’essentiel. Alors que le ramadan est le mois sacré du pardon à travers lequel nous sommes censés rechercher l’expiation de nos pêchés, beaucoup d’entre nous s’écartent de ce but et accumulent les manquements.

Modibo Diakité est de cet avis.  Il croit que c’est une solution pour empêcher les gens de rompre involontairement leur jeune.

Conscients du risque, d’autres préfèrent attendre la rupture pour aller sur le net ou suivre leurs séries télévisées préférés. “Conscient du fait qu’il me sera assez difficile d’y naviguer et ne pas tomber sur des images à caractère pervers je préfère attendre la rupture du jeûne pour y aller. Nous  sommes dans un monde où la perversion a pris le dessus sur tout. Les gens se laissent piéger par le divertissement”, regrette  Abdoul Ly.

Nous sommes au ramadan et facebook a son bon côté. Les groupes d’amis autour de la promotion de la religion se multiplient en ce mois béni. Une fois dans ces groupes ils reçoivent des conseils sur le ramadan et des indications sur les devoirs à accomplir.

Mody Dramé, administrateur du groupe “l’Islam ma foi” qui a vu le jour il y’a quelques années, affirme : “notre groupe attire beaucoup d’adhérents en ce mois béni de ramadan. Dans ce groupe tous les membres contribuent en leurs manières. D’autres m’envoient des prières à faire. Très souvent aussi, ils m’envoient des citations qui montrent la grandeur de l’Islam et de son Prophète (PSL) “.

Pendant le ramadan les heures de connexions varient selon qu’on soit travailleur ou étudiant en vacance.  En effet, la population active se connecte en grande partie pendant les heures de travail jusqu’au petit soir.

Les jeunes en vacances, quant à eux, se connectent plutôt 3 heures après la rupture jusqu’à 4h du matin et passent la moitié de la journée à dormir.

Hawa Sy

Source : L'Indicateur du Renouveau  13 Juin 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017