Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

L’homosexualité : le mal du siècle.

D’un constat aussi banal qu’il ne puisse l’être, il ressort que l’homosexualité de plus préoccupante pour la société est considérée par un bon nombre d’humains, comme étant sans aucun doute : «le mal du siècle ».

Qualifiée par les tenants de la médecine comme une déchéance humaine, il n’est un doute pour personne que depuis un certain temps, l’homosexualité d’une façon générale a bien gagné du terrain en Afrique et en en particulier au Mali. L’amertume est que les humains sont devenus aussi mécréants qu’ils n’ont plus aucun tabou, ni mystère même étant mis en évidence.

Du commun du mortel, Dieu, sans agir, va-t-il continuer à observer cette immoralité humaine pour laquelle les livres saints révèlent la destruction de Sodome et Gomor ? Pour répondre à cette question, il faut d’abord accepter et croire en l’existence de Dieu et savoir que tôt ou tard, il punira l’immoralité.

Bien sûr que oui, faire le semblant est une chose, mais quant à  l’existence du créateur de l’Univers, les Cieux et les Ténèbres, cela ne fait aucun doute. Sinon tout en croyant en la vie et en la mort, il devrait être du ressort des humains de comprendre en l’existence du Maître absolu de l’Univers. Rien qu’en croyant en la vie et en la mort, il est certain que les actes posés par les humains ne sont autres que des mépris sur soi-même.

Si d’un passé récent, les homosexuels pour des questions de dignité personnelle ou de respect pour les religions, vivaient leur vie sexuelle de façon clandestine, aujourd’hui le mauvais et amer constat, est qu’ils n’ont plus aucun gène à se montrer aux yeux du monde et sont désormais prêts sur des places publiques. Et ce qui semble paradoxal dans cet imbroglio, c’est que de nos jours, en plus de leur fâcheuse pratique, ils se permettent de réclamer ce qu’ils appellent désormais comme étant leur droit.

Alors, allons-nous donner un sens à l’humanité en accordant un droit de fait à des personnes qui devaient être bannies de la société ?

L’humanité semble tombée aussi, qu’elle ne l’a été depuis la nuit des temps. Quant à dire que des adeptes de ces pratiques malsaines se permettent de se lever et réclamer le droit de se marier entre eux ; le droit d’adopter un enfant vraiment c’est le comble. Depuis quand un homme et son pistolet peut tomber enceinte ? Quant à permettre le mariage entre des gens du même sexe, cela n’est autre chose, qu’une insulte et une honte pour l’humanité toute entière.

« Que dire de ces religieux qui se sont laissés tombés aussi bas rien que pour l’argent sale qu’ils perçoivent…quelque part ».

Jamais au monde et ce depuis la création de l’Univers par le bon Dieu, un homme n’est tombé enceinte d’un autre homme. Plus que jamais incompréhensible, nul ne doute que les agissements de ces soi-disant religieux qui se sont transformés en défenseurs de ses mécréants sont contraires à tout ce que disent le Coran et la Bible. Mais au regard des conditions actuelles de la vie, il ne faut peut-être pas les en vouloir, car, le pouvoir de l’argent domine tous même les esprits des humains.

Et le grand danger de tout çà, c’est ce pouvoir du gain facile qui semble transformer ces religieux en des ambassadeurs attitrés pour la défense de l’indéfendable. Des religieux sont allés jusqu’à soutenir des projets de lois autorisant le mariage entre deux hommes d’une part ou entre deux femmes d’autre part.

« Au regard de l’engagement de ces religieux à accompagner cette pratique malsaine, l’on peut se poser la question quand à ce que pourrait réserver l’avenir pour nos enfants ».

D’autre part et cela n’est cachée à personne, le regain de confiance de ces religieux à défendre l’indéfendable sans aucun doute, est en partie relative aux projets machiavéliques de ces dirigeants européens en manque de vrais programmes de développement et projets de société pour leurs peuples, et ils croient trouver en cette pratique malheureuse pour tromper les vigilances de leurs concitoyens.

Si les grandes civilisations ou les nations dites civilisées encouragent cette ignoble pratique sous le prétexte qu’ils entendent protéger certaines personnes aux idées démagogiques, machiavéliques ou préserver le  droit de l’homme, sachons que cette pratique reste et restera tout simplement pour l’humanité une pratique malpropre et malsaine. Si ces genres de mariages sont permis dans d’autres pays qui se disent civilisés, nous africains, nous devrions reconnaître que nos croyances, nos cultures encore moins nos mœurs ne l’acceptent pas.

Amadingué Sagara

Source : SOLONI  8 Juin 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017