Vendredi 28 Juillet 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mariétou Mariette Dicko, créatrice de mode au Mali

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, dans cette chronique agriculture, nous allons parler de création de mode et c’est au Mali. L’agriculture et la création de mode, ces deux termes semblent sans rapport, mais il n’en n’est rien.

Sur le plan agricole, le Mali est l’un des plus grands producteurs de coton en Afrique de l’Ouest, avec une récolte de plus de 645 000 tonnes sur la campagne agricole 2016-2017. Presque la totalité de cette production est exportée, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de transformation sur place, donc pas de valeur ajoutée. Alors que l’objectif de l’agenda UEMOA 2020 vise à transformer au moins 25% du coton produit dans la sous-région.

Dans le même temps, ce pays dispose d’un savoir-faire ancestral en matière de textile. Tout le monde connaît le bogolan. Il est vrai que le Mali dispose d’un centre de développement de l’artisanat textile, en abrégé CDAT, mais aucun de ces atouts n’est aujourd’hui réellement exploité.

Nous rencontrons aujourd’hui une femme qui se trouve à la jonction de la création artistique, la promotion de l’artisanat textile, la valorisation du patrimoine culturel, et enfin la lutte contre la pauvreté, surtout la pauvreté féminine. Après une carrière de près de de 30 ans au service des Nations Unies, à l’Unicef et à l’Unesco, Mariétou Mariette Dicko a démissionné de ces institutions pour devenir créatrice de mode.

Par Sayouba Traoré

Source : RFI 27/05/17

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Aliou Boubacar Diallo, à propos de la révision constitutionnelle : « La priorité est la stabilisation du pays et non un référendum »

Il y a quelques jours, j'ai été très étonné d'entendre certains responsables du pays affirmer qu'il n'y avait plus aucune belligérance entre les parties signataires de l'accord de paix, que l'intégrité du territoire national n'était nullement violée et que nous devrions accepter d'aller vers un référendum Constitutionnel.

Lire la suite

Blog

 Réforme Constitutionnelle : « dégonflez tous les biceps, Monsieur le Président ! »

A travers sa lettre ouverte à Ibrahim Boubacar Keïta, l’ancienne première dame du Mali, Pr Adame Ba Konaré, fait une sortie sans concession contre l’entêtement du président de la République à faire passer une constitution qui suscite des dissensions sans précédent au sein de la société malienne.

Lisez le regard de l’historienne !

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre

27 Juillet


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée: vers un troisième mandat d'Alpha Condé?

27 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2017