Lundi 22 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Kidal - Un couple vivant en concubinage lapidé : Où étaient donc la MINUSMA, BARKHANE et la CMA ?

Un couple non marié a été condamné à mort et lapidé en public par des islamistes dans la région de Kidal, au nord-est du Mali. Une sentence qui suscite de nombreuses interrogations.

Un couple qui vivait en concubinage a été condamné à mort et lapidé en public mardi à Taghlit, près d’Aguelhok, dans la région de Kidal, au nord-est du Mali a annoncé ce mercredi un fonctionnaire local a indiqué l’agence (AFP). « Les islamistes ont creusé deux trous où ils ont placé l’homme et la femme qui ont vécu maritalement sans être mariés. Ils ont été lapidés à mort. »

Une source rapporte que les membres du public étaient invités à participer à l’exécution publique ajoutant : « Quatre personnes ont jeté des pierres jusqu’à leur mort.» ;

Selon des témoignages recueillis sur place, les victimes ont été accusées de «loi islamique» dont la sentence est lapidation.

Cette pratique, première du genre au Mali date de 2012 lors de l’occupation jihadiste. Le groupe d’Iyad Ag Ghaly avait alors décidé d’appliquer la charia sur un couple non-marié. Il fut lapidé à mort. Aujourd’hui, ce mouvement jihadiste est censé être chassés du milieu. Ce qui n’est apparemment pas le cas.

Aussi, cette exécution lapidaire compromet la CMA qui contrôle encore et toujours la situation à Kidal et laquelle a déclaré s’être démarquée des groupes jihadistes à l’image d’Ançar-dine.

Pendant qu’on y est, où se trouvaient la mission Onusienne (MINUSMA) et l’opération Barkhane au moment de cette exécution ? Faut-il le rappeler, veiller au respect des droits de l’Homme est l’une des missions cardinales de la MINUSMA.

B.S. Diarra

Source: La Sentinelle

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Douze mois de Donald Trump

19 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018