Mardi 28 Mars 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Nuit culturelle de l’intégration : L’unification des peuples africains en mire

Promouvoir les acquis de l’intégration africaine à travers la culture est l’objectif visé par l’Organisation panafricaine des jeunes pour la promotion de l’intégration africaine (Opaj-pia). D’où l’organisation d’une Nuit dédiée le 4 mars 2017 à la Tour de l’Afrique. Première du genre au Mali, la Nuit culturelle de l’intégration offre l’opportunité  aux pays africains membres de l’organisation de présenter leurs cultures.

Pour cette première édition, le Cameroun et le Mali ont été retenus. Il s’agit de promouvoir l’intégration africaine dans toute sa diversité.

Les initiateurs comptent l’élargir l’année prochaine sur d’autres pays. “A partir de 2018, nous allons organiser la même activité dans tous les Etats africains où nous sommes installées”, révèle le président de l’Opaj-pia, Souleymane Bouda.

Il a profité de cette nuit pour inviter les chefs d’Etats africains à associer les jeunes à la prise de décision afin d’aller vers une véritable union des peuples.

Selon les organisateurs, l’Afrique a beaucoup  de retard par rapport à l’intégration des peuples. “L’intégration africaine, c’est une volonté des chefs d’Etat et c’est une volonté qui s’est affirmée aussi il y a environ un siècle. Le panafricanisme est un élan politique d’abord, ensuite un élan culturel. Nous, en tant que jeune, soutenons les actions des chefs d’Etat dans le rythme qu’ils souhaitent bien théoriquement dans les papiers, nous voudrions que ces rythmes soient une réalité. Vous pouvez constater il y a beaucoup de textes, le cadre juridique, le cadre administratif tout est défini pour que les Etats-Unis d’Afrique soient une réalité, mais il y a beaucoup de retard dans l’exécution”, déplorera le secrétaire général de l’Opaj-pia, Anicet Allamadjingaye.

Zié Mamadou Koné

Stagiaire

Source : L'Indicateur du Renouveau  7 Mar 2017

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Blog

GAO PLEURE PLEURE ET PLEURE

Dans ce récital poétique au relent mélancolique, Niaré Fatoumata Keïta égrène sa détresse. La poétesse, co-auteure de la « plusique », pleure Gao qui poursuit son décompte macabre au lendemain de l’attentat perpétré contre le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les assises au Gondwana

28 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] Où en est le processus de paix au Mali ?

28 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2017