Jeudi 23 Mai 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Festival Ginna Dogon : Les Trésors des Falaises s’exposent sur les berges du Djoliba à Bamako

La seconde édition du Festival Culturel Dogon, «Ogobagna» de l’association Ginna Dogon, a débuté le 23 janvier 2017 à Bamako. A défaut de pouvoir attirer les touristes à la découverte des richesses du Pays Dogon, Ginna Dogon a choisi de les mettre en vitrine sur la Place du Cinquantenaire, au bord du fleuve Niger à Bamako, pour qu’elles soient accessibles à tous.

Promouvoir la culture Dogon, est l’objectif de ce Festival Culturel Dogon «Ogobagna» dont la première édition s’était déroulée du 29 au 31 janvier 2016. La seconde édition a démarré le 23 janvier 2017 sur la Place du Cinquantenaire, sur les berges du fleuve Niger en face de l’ENSUP, à Bamako.

«Le pays dogon est l’un des angles du triangle touristique qui faisait du Mali l’une des destinations les plus prisées de l’Afrique», a déclaré Mme Cissé Fatimata Kouyaté, la présidente de l’Association malienne des agences de voyages et de tourisme (AMAVT), après la cérémonie d’ouverture.

Placée sous le parrainage de Mme le ministre de la Culture, Ndiaye Ramatoulaye Diallo, cette édition s’est mise au diapason de la tragédie que notre pays est entrain de vivre : la sobriété de l’après deuil consécutif à l’attentat meurtrier contre le Camp du MOC le 18 janvier dernier à Gao !

N’empêche que l’événement a tenu ses promesses. La marraine Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo, a tenu à rappeler à ses cousins leur promesse de l’habiller dogon cette année. Comme lors de la première édition, elle leur a offert une grosse vache. Un geste qui, selon des traditionalistes, «relève de sa grande courtoisie et son sens des us et coutumes de chez nous».

Les dogons l’ont gratifié d’éloges et lui ont donné le nom de Yayiré, un nom dogon qui signifie «la femme au dessus de toutes les autres».

Les danses des Tellems, des masques dogons… ont agrémenté la cérémonie d’ouverture de cette seconde édition qui a enregistré la présence de plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Wallet Intalou.

Les dogons promettent aux Bamakois une semaine assez riche en démonstrations culturelles et artistiques variées. Ce qui fait de ce festival une prestigieuse vitrine de promotion touristique. A défaut de pouvoir attirer les touristes à la découverte des richesses du Pays Dogon, Ginna Dogon a choisi de mettre en vitrine leurs trésors au bord du fleuve Niger à Bamako.

Aïssata Bâ

Source : Le Reflet

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Issa Fakaba Sissoko, à propos de la fin de la grève des enseignants : « Nous ne tolérons plus l'absentéisme et le mercantilisme »

« Enseignants à vos craies !
Le syndicalisme c'est revendiqué ses droits, mais assumé ses devoirs. Nous ne tolerons plus l'éternel absentéisme de certains enseignants à leurs postes, encore moins le mercantilisme dans les écoles privées au détriment de l'école publique pour laquelle vous êtes payés. Justifiez vos salaires, et hommage à ceux qui le font déjà. 
Nous sommes désormais regardants sur l'utilisation de nos impôts ! »

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

À droite de Schengen

22 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: la marge de manœuvre du Premier ministre

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2019