RDC: Koffi Olomidé placé sous mandat d’arrêt provisoire

Publié le 27 juillet
Source : RFI

En RDC, le chanteur Koffi Olomidé a été placé sous mandat d’arrêt provisoire et se trouve actuellement au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, plus connu sous le nom de prison de Makala. La superstar congolaise est suspectée de « coups et blessure volontaires » à l’encontre de l’une des danseuses de son groupe.

C’est à la prison de Makala que Koffi Olimidé va passer la nuit après une journée qui a débuté à 6h du matin par son arrestation à domicile de Kinshasa. Joint par téléphone quelques minutes avant d’être entendu par la police, le chanteur disait son incompréhension devant les moyens déployés pour son arrestation.

Tout au long de la journée, Koffi Olomidé a été pris en photo et filmé par ses fans jusque dans les locaux du tribunal où la star congolaise a été auditionnée. Le procureur a finalement décidé de le placer sous mandat d’arrêt provisoire. Il est soupçonné de coups et blessure volontaires portés contre l’une des danseuses de son groupe Quartier Latin.

Les faits se sont déroulés au Kenya vendredi 22 juillet, mais plusieurs dénonciations ont été déposées à Kinshasa et un député de la majorité présidentielle affirme avoir déposé plainte. Pour son avocat, le dossier du chanteur est vide. Il dénonce des « pressions extérieures » et compte introduire une requête pour sa mise en liberté provisoire dès mercredi matin.

Samedi 23 juillet, Olomidé a été arrêté puis expulsé du Kenya et son concert annulé en raison d’une polémique au sujet d’une vidéo circulant sur internet. Les images qui le montrent le chanteur lancer un coup de pied en direction de l’une de ses danseuses, ont déclenché une vague d’indignation. Koffi Olomidé a publiquement présenté ses excuses, ce qui n’a pas empêché le début d’une procédure judiciaire.

Source : RFI 27/07/16

Commentez avec facebook