Vendredi 19 Avril 2019
Bannière CPA

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

“AN TA YE AN BOBARA YE”: Le rappeur Gaspi porte de nouveau atteinte aux mœurs

Avec son nouveau single “An ta yé an bobara yé“ le rappeur, Mamadou Gassama, connu sous le nom de Gaspi,  contribue une fois encore à la dépravation des mœurs.

Après son morceau “Hollandia”, qui incitait les jeunes à la consommation de boissons alcoolisées, le jeune rappeur revient sur la sellette avec un nouveau single “An ta yé an bobara yé” (nos fesses nous appartiennent en bambara) dans lequel il essaye de remettre de nouveau en cause l’éducation.

Alors que l’habillement des jeunes est aujourd’hui au centre des critiques, il vient de mettre les pieds dans le plat en servant une ritournelle polémique. Il constitue un mauvais exemple pour ces admirateurs, en faisant l’apologie de la dépravation des mœurs les plus rétrogrades.  Il ne parle uniquement que des fesses au sens propre.

Ce morceau de 5 minutes 36 secondes, plein d’âneries, poussera encore la jeunesse à le suivre. Il est aisé de constater dans les coins de rues et avenues la présence de certains jeunes qui foulent aux pieds l’éthique vestimentaire.

Il devait dans sa gamme musical chercher à corriger les maux chez les jeunes afin qu’ils puissent s’adapter à la bienséance sociale. Contrairement à sa chanson du diable, d’autres jeunes rappeurs de la place comme Milmo, Master Soumi, convaincus que la musique adoucit les mœurs et non pour détruire, conseillent et éduquent la jeunesse.

Le musicien ressemble au berger qui, des entrailles de la brousse, cherche à conduire son troupeau vers de meilleurs pâturages. Gaspi devra donc revoir sa ligne musicale et se convaincre une bonne fois pour toutes que son métier, à l’instar de toutes les professions, comporte une éthique et une déontologie à observer rigoureusement.

Zié Mamadou Koné

Stagiaire

Source :  L'Indicateur du Renouveau 13 Mai 2016

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

UNESCO : Les journalistes de Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, lauréats du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2019

Les journalistes du Myanmar Kyaw Soe Oo et Wa Lone sont les lauréats conjoints 2019 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, après recommandation par un jury international de professionnels des médias.

Lire la suite

Blog

Je suis dogon mais pas un génocidaire*

Ici c’est chez moi

Mes ancêtres sont venus de loin.

Du lointain Mandé, ils sont venus jusqu’ici.

Ils ne recherchaient pas de terres.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Un pays voisin du Ya Foy

18 Avril 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Blaise Compaoré appelle à la réconciliation

18 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2019