Mercredi 05 Août 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

La BOAD mobilise 115 milliards de FCFA pour le financement de la campagne cotonnière 2014-2015 au Bénin

La BOAD a réussi à fédérer autour d’elle plusieurs  banques béninoises: ECOBANK (banque Agent), BOA, Banque Atlantique, BGFI, Diamond Bank,  BSIC et UBA

COTONOU, Benin, 20 février 2015/ -- Pour la troisième année consécutive, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) (http://www.boad.org), en qualité d’Arrangeur, mobilise des ressources pour le financement de la campagne cotonnière au Bénin. La Convention y relative a été signée  dans la capitale économique béninoise par Monsieur Christian ADOVELANDE,  Président de la BOAD, le Directeur général de l’Office national de soutien des revenus agricoles (Emprunteur), ainsi que par les responsables des banques locales engagées dans l’opération.

Photo : http://www.photos.apo-opa.com/index.php?level=picture&id=1215 (Christian ADOVELANDE, Président de la BOAD)

Cette Convention entre dans le cadre de la mise en œuvre du mandat d’assistance technique et financière que l’Etat béninois a confié à la BOAD en février 2014,   en vue de  la mobilisation des financements de la campagne cotonnière 2014-2015. La BOAD a réussi à fédérer autour d’elle plusieurs  banques béninoises: ECOBANK (banque Agent), BOA, Banque Atlantique, BGFI, Diamond Bank,  BSIC et UBA.   Une Facilité de 115 milliards de FCF a ainsi été mobilisée, avec une contribution du système bancaire local à hauteur de 79%. Outre son rôle d’arrangeur de l’opération, la Banque contribue  à hauteur de 25 milliards de FCFA au financement de cette campagne.

Les financements ainsi mobilisés seront destinés à la couverture des besoins liés à la campagne cotonnière 2014-2015, notamment  l’achat du coton auprès des producteurs,  l’égrenage, ainsi que  le stockage, l’évacuation et la commercialisation du coton fibre et des produits dérivés. Les prévisions au titre de cette campagne tablent sur une production de 360 000 tonnes de coton graine sur une superficie emblavée d’environ 400 000 hectares.

Se réjouissant de la confiance ainsi renouvelée des autorités béninoises à l’égard de son institution, Monsieur Christian ADOVELANDE a précisé que « cette intervention de la BOAD, en complémentarité de celle du système bancaire local, s’inscrit en totale cohérence avec ses orientations stratégiques ainsi que sa Déclaration de Politique Générale ».

Cette troisième Convention s’explique par le succès des deux précédentes. L’Etat béninois avait sollicité  l’accompagnement de la BOAD au titre de la campagne cotonnière 2012-2013. L’institution sous-régionale avait alors constitué autour d’elle un pool de banques locales, et mobilisé une Facilité de 82 milliards de FCFA. Les banques béninoises y avaient contribué à hauteur de 62 milliards de FCFA, soit 76%. Ces ressources avaient permis d’emblaver 351 000 hectares pour une production de coton graine de 240 000 tonnes. La Facilité a été entièrement remboursée à l’échéance.

Fort de ces résultats concluants, le Gouvernement béninois a confié un deuxième mandat à la Banque pour l’appuyer et l’assister en vue de la structuration et de la mobilisation d’une Facilité de 115 milliards de FCFA pour couvrir tous les besoins inhérents à la campagne cotonnière 2013-2014.  Pour cette seconde Facilité, les banques locales ont contribué à hauteur de 79%. 347 000 hectares ont pu être emblavés pour une production de 307 355 tonnes de coton graine.

Distribué par APO (African Press Organization) pour la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Me Alifa Habib Koné à propos de la Corruption au Mali : « faute pour les pouvoirs publics d’initier le débat, la rue le leur imposerait »

Dans l’Essai d’analyse qui suit Me Alifa Habib Koné, auditeur et avocat au Barreau, fait le lien entre l’incapacité des régimes successifs à lutter contre la corruption/l’enrichissement illicite et la crise multi-dimensionnelle qui secoue le pays.   

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : À vous la parole : Donnez votre point de vue sur une question d’actualité de votre choix

24 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Nouhoum TOGO, Conseiller à la communication du chef de file de l'opposition malienne.

21 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020