Jeudi 14 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Litige foncier à Moribabougou : Les Héritiers de feus Gaoussou et Bourama Keita bientôt devant le Tribunal

 Des biens saccagés ; un élu Communal menacé de mort ; une plainte introduite au Tribunal de la CI… C’est ce qui ressort de cette guerre ouverte entre les héritiers de deux frères que rien ne séparaient avant leur mort. Une histoire qui défraie actuellement la chronique à Moribabougou.

Le conflit entre descendants de feus Gaousssou Keita et son frère Bourama Keita a failli tourner au drame le Samedi  dernier à Moribabougou non loin du Poste de Contrôle. Les héritiers de feu Bourama Keita ont saccagé et emporté les biens notamment du  matériel de construction appartenant aux héritiers de feu  Gaoussou Keita, soit 4 tonnes de ciment et une tonne de fer emportées;  plus  5 mille briques détruites  comme l’atteste un constat d’huissier.

 Les descendants de feu Bourama Keita estiment qu’il s’agit d’un abus de la part de Gaoussou Badiè Soukouna qui veut les exproprier de leur concession. Car selon Adama et Sidi Keita,  la maison appartenait  à Bourama et non à Gaoussou Keita qui n’a eu que 4 filles.

 Pour eux, Bourama Keita ayant hérité de Bâ Kadia n’a eu qu’une fille qui à son tour, est décédée. Mais, soutiennent-ils, il avait construit pour toutes ses femmes. Aujourd’hui ce sont les petits fils de Bâ Kadia Mariko qui veulent s’accaparer de cet  héritage, indiquent les frères Keita.

 Par contre,  aux dires  des héritiers de Feu Gaoussou Keita, ce dernier, marabout  de son Etat, a quitté la zone abritant aujourd’hui le quartier Djelibougou pour s’installer avec ses disciples à Moribabougou il ya de cela près d’un siècle. Et comme  sa femme Bâ kadia Mariko  avait un  très bon  lien avec  l’épouse de l’ancien Président Modibo Keita, il lui aurait été loisible de bénéficier de la grâce du couple présidentielle,  c’est-à-dire l’acquisition et la construction de la concession. Gaoussou Keita  a été  rejoint par son frère Bourama  Keita à Moribabougou où ils ont vécu ensemble  jusqu’à la mort de l’ainé qui laissa derrière lui une veuve et 4 filles. C’est ainsi que le jeune frère hérita de Bâ kadia.

 C’est après  le décès de cette dame et de trois de ces filles à savoir  Sitan, Fanta  et Fatoumata Soucko, (la dernière toujours en vie est Salimata Soucko actuellement malade)  que les petits fils de Bourama Keita tentent de s’approprier de la concession en expulsant cette dernière. Toute chose que les petits fils de Bâ Kadia Mariko et Gaoussou Keita  n’ont voulu cautionner.

 Ainsi, le Conseiller domanial de la Mairie de la Commune I Gaoussou Badiè Soukouna,  un des petits fils de Gaoussou Keita dont il porte d’ailleurs le nom a prêté main forte à sa tante en l’aidant à construire quelques pièces. Toute chose qui jeta de l’huile sur le feu. D’où la descente musclée…

 En tout cas, le climat est très tendu entre membres de cette grande famille. Le Conseiller Domanial de la Mairie de la CI et candidat malheureux aux élections législatives est menacé de mort par ses cousins en cas de tentative de réalisation dans  la concession. Une plainte a été introduite devant le Tribunal de Grande Instance de la CI par l’héritière Salimata Soucko  et aussi une sommation par rapport aux loyers perçus sur les magasins.

 

Coulou

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi une procédure de destitution?

13 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Cameroun: vers des élections apaisées?

12 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019