Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Expiration du délai de détention de Paul Ismaël Boro et de Moussa Kimbiri : la CNDH dénonce et condamne fermement l’atteinte à la liberté

Dans un communiqué publié hier, lundi 3 septembre 2018, La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) affirme avoir constaté  une inobservance des règles édictées par le code de procédure pénale en matière de garde à vue en ce qui concerne Paul Ismaël BORO et Moussa KIMBIRI en ce que les délais légaux ont été méconnus. Elle a dénoncé et condamné fermement cette atteinte au droit à la liberté.

Lisez le communiqué

  COMMUNIQUE N°026-2018-/CNDH

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) rappelle que l’institution judiciaire, gardienne des libertés,  est le levier de la stabilisation et de l’apaisement surtout en période de tension ou de crise.  Ainsi, il lui appartient de veiller à la saine application des règles. Or, la CNDH est amenée à constater une inobservance des règles édictées par le code de procédure pénale en matière de garde à vue en ce qui concerne les nommés Paul Isamël BORO et Moussa KIMBIRI en ce que les délais légaux ont été méconnus.

En conséquence, la CNDH :

   dénonce et condamne fermement l’atteinte au droit à la liberté ;

    invite le parquet d’instance compétent à faire cesser sans délai cette violation d’un droit fondamental des droits de l’Homme ;  exhorte les acteurs politiques et l’ensemble des populations au calme et à la retenue, et d’inscrire toutes les actions dans la légalité ;  engage l’ensemble des acteurs de la chaîne pénale à agir dans le strict respect des droits de l’Homme en général et des règles régissant l’arrestation et la détention, en particulier.

La CNDH rassure l’opinion publique nationale et internationale que conformément à son mandat légal, elle suit de près l’évolution de cette affaire.

Pour la CNDH, la protection des droits humains est une responsabilité partagée.

Bamako, le 03 septembre  2018

Le Président

  Dr Malick COULIBALY              

  Chevalier de l’Ordre National

Source : Le Pays  4 Sep 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018