Lundi 23 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU 08 FÉVRIER 2018

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le jeudi 08 février 2018 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

– adopté des projets de texte ;

– procédé à des nominations.

– et entendu une communication.

AU CHAPITRE DES MESURES LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES

AU TITRE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte portant ratification de l’Accord-cadre de financement par vente à tempérament et l’Accord de crédit-bail, signés à Washington, le 10 octobre 2017, entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque Islamique de Développement, en vue du financement du projet de construction de la Centrale électrique thermique de 100 Mégawatt à Sirakoro.

Dans le cadre du financement du Projet de construction de la Centrale électrique thermique de 100 Mégawatt à Sirakoro, la Banque Islamique de Développement a conclu avec le Gouvernement de la République du Mali :

– un Accord-cadre de financement par vente à tempérament accordant un prêt d’un montant n’excédant pas 5 millions 50 mille Euros, soit 3 milliards 312 millions 582 mille 849 francs CFA environ ;

– un Accord de Crédit-bail pour un montant ne dépassant pas 142 millions 950 mille Euros, soit 93 milliards 769 millions 53 mille 150 francs CFA environ.

Le projet, objet des présents accords de financement, vise à satisfaire la demande en électricité sur le réseau électrique national interconnecté, en particulier les besoins en électricité de la ville de Bamako et ses environs.

Sa réalisation permettra également de réduire les subventions au secteur de l’électricité et de diminuer le coût global de l’approvisionnement en électricité et les tarifs pratiqués.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES

Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à la fourniture, l’installation et la mise en service de centrales hybrides photovoltaïques-diesel dans trois localités en République du Mali : Diondiori, Diafarabé et Kokry.

Le marché, d’un montant de 2 milliards 452 millions 19 mille 214 francs CFA toutes taxes comprises et un délai d’exécution de 49 semaines, est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et le Groupement SAGEMCOM ENERGY et SAGEMCOM-MALI.

L’exécution du marché s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Systèmes Hybrides d’Electrification Rurale. Elle permettra d’améliorer l’accès des populations rurales et péri urbaines défavorisées à des services énergétiques de base. Le financement du marché est assuré par la Banque Mondiale.

 

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère des Mines et du Pétrole

Lieutenant-colonel de Gendarmerie Seydou MARIKO.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de l’Education Nationale

Colonel Faguimba KEITA.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique

Lieutenant-colonel Nouhoum N’DIAYE.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère du Commerce et de la Concurrence

Colonel Harouna HAIDARA.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de la Culture

Colonel Batio TRAORE.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille

Lieutenant-colonel Zaleha ABDOULAYE.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère du Développement Industriel

Lieutenant-colonel Issa DIALLO.

– Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère des Affaires Religieuses et du Culte

Lieutenant-colonel Abdoulaye Dantioko CAMARA.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DÉCENTRALISATION

– Chargé de mission

Monsieur Allaye Oumar GUINDO, Socio-anthropologue.

– Gouverneur de la Région de Koulikoro

Colonel Mamary CAMARA.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA SOLIDARITÉ ET DE L’ACTION HUMANITAIRE

– Directeur National du Développement Social

Monsieur Almahadi IBRAHIM, Professeur d’Enseignement Supérieur.

– Directeur Général de l’Observatoire du Développement Humain Durable et de la Lutte contre la Pauvreté

Monsieur Bouréma Fasséry BALLO, Ingénieur de la Statistique.

– Inspecteur à l’Inspection des Affaires Sociales

Monsieur Aboubakar Hamidou MAIGA, Administrateur de l’Action sociale.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE L’HYGIÈNE PUBLIQUE

– Secrétaire général

Monsieur Mama COUMARE, Médecin.

– Conseillers techniques

– Monsieur Mohamed BERTHE, Médecin ;

– Monsieur Youssouf COULIBALY, Médecin Anesthésiste-réanimateur.

– Directeur National de la Santé

Monsieur Ousmane DEMBELE, Médecin.

– Directeur de la Cellule de Planification et de Statistique

Monsieur Aly DIOP, Planificateur

– Directeur des Ressources Humaines des Secteurs Santé, Développement Social et Promotion de la Famille

Monsieur Etienne COULIBALY, Administrateur civil.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DES DROITS DE L’HOMME

– Conseiller technique

Madame Tiouta TRAORE, Journaliste-Réalisateur.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

– Chargés de mission

– Monsieur Oumarou KODIO, Planificateur ;

– Madame Fatoumata TOURE, Linguiste.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

– Conseiller technique

Monsieur Mamadou COUMARE, Maître Assistant.

– Directeur général du Centre national des Œuvres Universitaires

Colonel Ousmane DEMBELE.

 

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE ET DE LA COMMUNICATION

– Directeur National de l’Economie Numérique

Docteur Hamidou TOGO, Professeur.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT LOCAL

– Conseillers techniques

– Monsieur Ibrahim ARBONCANA, Ingénieur de la Statistique ;

– Monsieur Oumar TOUNKARA, Ingénieur d’Agriculture et du Génie Rural ;

– Monsieur Ichiaka KEITA, Magistrat.

– Chargés de mission

– Monsieur Mohamed Ould MAMOUNY, Journaliste-Communicateur ;

– Madame Aïchatou CISSE, Juriste.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ÉNERGIE ET DE L’EAU

– Secrétaire Général

Monsieur Moussa CISSE, Ingénieur de l’Industrie et des Mines.

– Analyste financier à la Commission de Régulation de l’Electricité et de l’Eau

Monsieur Mouroukoro SANGARE, Economiste.

 

AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME, DE L’ENFANT ET DE LA FAMILLE

– Conseiller technique

Madame KEITA Yiraba KEITA, Inspecteur des Finances.

 

AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS ET DU DÉSENCLAVEMENT

– Directeur général de l’Autorité Routière

Madame Lalla KOITE, Ingénieur de Génie Civil.

 

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

Le Conseil des Ministres a pris acte de l’arrestation des auteurs présumés du viol collectif d’une jeune fille à Bamako et a adressé ses vives félicitations aux forces armées et de sécurité.

Le Conseil des Ministres a invité les populations à renforcer la collaboration avec les forces armées et de sécurité dans la lutte contre la criminalité.

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 PorterChief 29-03-2018 20:27
I have checked your website and i have found some duplicate
content, that's why you don't rank high in google's search results, but there is a tool that can help you to create 100% unique articles, search
for: boorfe's tips unlimited content
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La société civile

23 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Sénégal: la révision du code électoral fait polémique

23 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018