Vendredi 22 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Communiqué Relatif à la situation définitive des résultats du Bac session juin 2017 du pôle de correction de Koulikoro.

Communiqué Relatif à la situation définitive des résultats du Bac session juin 2017 du pôle de correction de Koulikoro

MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE                            RÉPUBLIQUE DU MALI

                                                                                                   Un Peuple-Un But-Une Foi

      - - - - - - - - - -- -

SECRETARIAT GENERAL

Le ministre de l'Education nationale porte à la connaissance de la communauté éducative nationale que, après la proclamation des résultats du baccalauréat le 19 juillet 2017, des graves anomalies ont été révélées au niveau du secrétariat du pôle de correction de Koulikoro qui regroupait les académies d'enseignement de Dioïla, Kati et Koulikoro.

Une mission a été dépêchée à Koulikoro aux fins de procéder aux contrôles et vérifications nécessaires.

A l'issue de ses travaux, la mission a constaté l'omission des moyennes annuelles de plusieurs candidats réguliers, le manque de vérification des notes après la saisie et de nombreuses erreurs de saisie.

Ces anomalies constatées ont été corrigées et, conformément à l'article 38 de l'Arrêté N° 1385 du 7 mai 2014 portant organisation de l'examen du baccalauréat de l'enseignement secondaire, les candidats qui ont échoué du fait des anomalies constatées ont été rétablis dans leur droit et déclarés admis. En revanche, ceux qui, du fait de l'indélicatesse des agents de saisie ont été indûment déclarés admis, ont été recalés.

La situation définitive des résultats du pôle de correction de Koulikoro présente 5 989 candidats admis au lieu de 5 742 :

    Série Terminale Arts et Lettres (TAL) : sans changement ;

    Série Terminale Langues et Littérature (TTL) : sans changement ;

    Serie Terminale Sciences Exactes (TSE) :

B 249 au lieu de 247 sont déclarés admis ;

    125 élèves déclarés admis le 19 juillet 2017 sont recalés.

        Serie Terminale Sciences Economiques (TSECO) :

    1527 au lieu de 1 324 sont déclarés admis ;

    21 candidats déclarés admis le 19 juillet 2017 sont recalés.

    Serie Terminale Sciences Expérimentales (TSEXP) : 753 admis au lieu de 752.

    Serie Terminale Sciences Sociales (TSS) :

    1317 au lieu de 1307 sont déclarés admis ;

    75 candidats déclarés admis le 19 juillet 2017 sont recalés.

Les résultats définitifs sont disponibles au niveau des Académies d'Enseignement de Dioila, Kati et Koulikoro. Le ministre de l'Education présente ses excuses aux candidats et aux parents d'élèves et leur donne toutes les assurances que les auteurs de ces fautes professionnelles seront sanctionnés conformément à la législation en vigueur.

Bamako, le 26 juillet 2017

Mohamed AG ERLAF

Grand Officier de l'Ordre National

Source: Ministère de l'Education

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017