Jeudi 12 Décembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 17 FEVRIER 2016

Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, hier dans sa salle de délibérations au palais de Koulouba, sous la présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil des ministres a adopté des projets de texte et procédé à des nominations.

AU CHAPITRE DES MESURES REGLEMENTAIRES :

I.AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’INTEGRATION AFRICAINE :

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, le Conseil des ministres a adopté des projets de texte relatifs à la ratification de l’accord de prêt, signé à Bamako le 19 novembre 2015, entre le gouvernement de la République du Mali et la Banque d’Investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (BIDC), pour le financement partiel du projet de construction de la liaison 225 kv double terne Sikasso-Bougouni- Sanankoroba-Bamako.

Le Projet de construction de la liaison 225 kv double terne Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako contribuera à l’accroissement de la capacité de transit du système de transport d’énergie électrique du Mali dans le cadre du projet d’interconnexion Ghana, Burkina et Mali, initié par le système d’Echanges d’energie ouest africain (EEEOA).

Il permettra entre autres :

– la réalisation de lignes double terne Sikasso-Bougouni, Bougouni-Sanankoroba, Sanankoroba-Dialakorobougou ;

– l’extension des postes 225 kv de Sikasso et Kodialani ;

– la construction de nouveaux postes 225/33/15 kv à Bougouni, Sanankoroba et Dialakorobougou ;

– le raccordement des centres isolés de Bougouni et de Sanankoroba.

Il permettra également de satisfaire la demande d’énergie électrique de plus en plus croissante au Mali, de contribuer à la réduction du déséquilibre financier du secteur par l’arrêt de petites centrales thermiques dont le coût de production est très élevé.

Le prêt accordé par la BIDC pour contribuer au financement du projet est de 50 millions de dollars soit 30 milliards, 899 millions 206 mille Fcfa environ.

La ratification est une étape nécessaire pour l’entrée en vigueur de l’Accord.

II. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES :

Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation de l’avenant n°1 au marché n°0702/DGMP-DSP-2015 relatif aux prestations pour le contrôle et la surveillance des travaux d’aménagement, en 2 X 2 voies, de la route Bamako-Koulikoro.

L’avenant n°1 au marché n°0702/DGMP-DSP-2015 relatif aux prestations pour le contrôle et la surveillance des travaux d’aménagement, en 2 X 2 voies, de la route Bamako-Koulikoro est conclu entre le gouvernement de la République du Mali et le groupement CIRA/CID/SAED.

Il porte sur le changement de domiciliation bancaire du groupement et est sans incidence sur le montant et le délai d’exécution du marché initial.

III. AU TITRE DU MINISTERE DES MINES :

Sur le rapport du ministre des Mines, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Chambre des mines du Mali.

La Chambre des mines du Mali est un établissement public à caractère professionnel créé en 2014 avec pour mission l’organisation et la représentation des personnes physiques et morales exerçant dans les différentes branches professionnelles d’activités des mines.

Le présent projet de décret est adopté en vue de corriger les insuffisances révélées par l’application des textes réglementaires relatifs à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de l’établissement.

Il consacre la représentation des différents secteurs et sous-secteurs de l’activité minière au sein de l’institution.

Il élargit les compétences de l’Assemblée consulaire de la Chambre des mines du Mali en lui conférant le pouvoir d’approuver le programme annuel d’activité du bureau.

Il attribue au ministère des Mines la supervision des commissions administratives chargées de l’organisation matérielle de l’élection des membres de l’Assemblée consulaire de la chambre des mines du Mali.

Il renforce également le régime de l’élection des membres de l’Assemblée de la chambre des mines du Mali pour plus de garantie en matière de sécurité et de transparence.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES :

Le Conseil des ministres a procédé aux nominations suivantes :

I AU TITRE DE LA PRIMATURE :

– Contrôleurs des services publics :

Bakary dit Bô Diarra, inspecteur des services économiques

Moriké Dramé, inspecteur des impôts

Mme Fatoumata Cissé, inspecteur du trésor

Mme Keïta Hawa Keïta, inspecteur des finances

II AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE :

– Conseiller technique :

Seydou Keïta, ingénieur d’agriculture et du génie rural

III AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT DE L’ASSAINISSEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE :

– Chargés de mission :

Abdallah Ag Idias Imick, gestionnaire

Mme Niaré Mariétou Sylla, licence en allemand

– Directeur des finances et du matériel :

Mohamed Sissoko, inspecteur des finances

IV AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ÉLEVAGE ET DE LA PÊCHE :

– Secrétaire général :

Youssouf Sanogo, professeur d’enseignement supérieur

– Conseillers techniques :

Ouayara Koné, vétérinaire et ingénieur de l’élevage

Mamadou Sékou Djiré, vétérinaire et ingénieur de l’élevage

Mame Rokia Maguiraga Kane, chargé de recherche

– Chargé de mission :

Mamadou Traoré, gestionnaire

V AU TITRE DU MINISTÈRE DES MINES :

– Chef de cabinet :

Boubacar Sow

VI AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, DE LA JEUNESSE ET DE LA CONSTRUCTION CITOYENNE :

– Directeur général de l’Institut national de la formation professionnelle (INIFORP) :

Mme Dembélé Madina Sissoko, ingénieur de génie civil

VII AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE L’HYGIÈNE PUBLIQUE :

– Conseiller technique :

Mme Seynabou Touré, magistrat

 

VIII AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE :

– Conseillers techniques :

Mme Diarra Haby Sanou, chargée de recherche

Mme Dicko Fatoumata Traoré, maître de conférences

IX AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA POPULATION :

– Secrétaire général :

Seydou Moussa Traoré, ingénieur de la statistique

– Conseillers techniques :

Amadou Bocar Touré, magistrat

Mohamed Bana Dicko, chercheur

X AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME, DE L’ENFANT ET DE LA FAMILLE :

– Conseiller technique :

Mme Sow Nana Kadidia Traoré, assistant médical

Source : l’Essor du 18/02/2016

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sahel: insécurité alimentaire

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019