Ebola-Mali : IBK S’en Remet À Dieu

Contre Ebola, IBK propose des prières.

Lorsqu’un communiqué de la présidence, lue à l’ORTM, indiquait qu’à cause du décès du jeune infirmier Salif DIARRA, le président avait annulé son déplacement à Diafarabé, on a cru, un moment, qu’une grande décision allait être prise face à la fièvre ébola dans notre pays. Au lieu de quoi, IBK invitait la communauté musulmane à organiser des séances de prière dans toutes les mosquées du pays ce vendredi, pour que Dieu sauve le Mali de cette terrible maladie.

Il faut vraiment oser espérer que ce n’est pas là le programme du président de la république pour stopper Ebola chez nous. IBK n’a-t-il donc jamais écouté feu Djéli Baba SISSOKO qui disait chaque mardi soir à la radio nationale cette réflexion pleine de sens : « Depuis que Dieu a créé le monde, il s’en est détourné ».

Il ne fait aucun doute que les responsables religieux, de toutes croyances, prient quotidiennement pour le Mali. C’est leur rôle, eux qui sont les hommes de Dieu. Celui du président de la république est de prendre ou de faire prendre des mesures humaines qui peuvent aider à la lutte contre Ebola. C’est pour cela aussi qu’il a été élu, protéger le peuple. S’en remettre à Dieu au moment où la population s’interroge sur la capacité des services de santé à faire face à l’épidémie c’est jeter le doute dans les cœurs.

IBK a, seul, décidé de ne pas fermer les frontières guinéennes. Cela suppose que toutes les dispositions seront prises pour protéger les populations maliennes. En cette période où la panique est en passe de s’installer partout, les prières ne semblent pas être la meilleure solution pour rassurer. Au contraire, elles sont la preuve qu’on a perdu la main.

Monsieur le président, Ebola est une maladie infectieuse dont le mode transmission est bien connu des médecins, de même que sa prophylaxie. Les cas qui se sont déclarés chez nous sont imputables aux hommes. Ce que les Maliens attendent de vous c’est de les assurer que toutes les mesures seront prises pour que d’autres cas ne se reproduisent pas sur notre sol. Vous auriez dû aller à Diafarabé car les hommes qui ont la charge de lutter contre Ebola font tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs concitoyens.

Ousmane THIÉNY KONATÉ

Tous les articles postés par admin

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>