« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits » « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali »

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Les Maliens vont-ils prendre conscience, ouvrir les yeux et éviter le plus grave drame de leur existence ? Et ce drame, ne serait autre que de porter le choix sur Cheick Modibo Diarra.

Par ignorance, ce sont des acclamations qui s’étalent sans situer les enjeux en perspectives, et quelles compétences politiques la personne a véritablement ?

J’avais en son temps écrit ceci: « À cause de ses maladresses et de ses précipitations, de ses tapages inutiles, Cheick Modibo Diarra doit suivre des cours de diplomatie, de gestion et des notions sur comment diriger un gouvernement ». C’était à l’époque où il était premier ministre.

La politique est loin d’être de la connaissance mathématique et en voici prétentieusement, un vrai ignorant politique qui croit être l’alpha et l’omega de la situation connaître le Mali profond, les aspirations réelles et sans avoir l’outil nécessaire.

S’il avoue lui-même, partout où il passe qu’il a eu la chance dans la vie, je lui dis ceci :
Gérer une nation n’est point un jeu de dame, loin d’un calcul arithmétique et encore moins une question de chance. Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour un Mali qui a besoin de vérités et des hommes de vérités.

Il était peut être bien pour parler devant les étudiants de la mission Mars aux États Unis. Mais, diriger une nation va au-delà de simples commentaires astronomiques dans les universités.

Le Mali a plus que jamais besoin d’un homme qui aime ce pays, qui connaît les hommes et l’histoire de ce pays, qui a de l’autorité et qui est loin d’être complaisant. Cet homme n’est pas Cheick Modibo Diarra.

Tâchons d’y penser ! »

Mamadou Bah Koné, Consultant en règles de droit et bonne gouvernance

Mamadou-Bah-Kone

Tous les articles postés par admin

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>