Vendredi 18 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Ténenkou : NOUVELLE ATTAQUE DES BANDITS ARMÉS

Très tôt ce matin, des bandits armés ont attaqué Ténenkou. Les assaillants sont entrés du côté Est en se faisant passer pour des forains. Arrivés au niveau des postes de contrôle, ils ont ouvert le feu sur les soldats du contingent militaire, venus pour sécuriser la ville après l’attaque de la semaine dernière en présence du gouverneur de la 5ème région.

Des hommes armés ont réussi à s’infiltrer dans la vile et ont engagé le combat avec les militaires postés aux points stratégiques de la ville. Au cours des échanges de tirs, les assaillants criaient : « Allah Akbar ». Jusqu’à 8 heures 30, le combat a été rude autour de la résidence du préfet Seydou Traoré, qui était présent avec sa famille. Des assaillants ont attaqué aussi le camp de la Garde et la Gendarmerie.

Devant la résistance des défenseurs de la ville, les assaillants ont fini par battre en retraite en prenant la destination Est de la ville. Selon des témoins, il s’agit d’une vingtaine d’assaillants arrivés à motos et à bord d’un véhicule pick-up aux couleurs de l’armée.

Après le départ des bandits, les avions de la force Barkhane ont survolé la zone sans intervenir. Un nouveau renfort de l’armée a vite rejoint Ténenkou. Des témoins assurent qu’il y a eu des morts de part et d’autre. Deux soldats ont trouvé la mort, 4 autres sont blessés. Les assaillants ont emporté 1 véhicule, ainsi que leurs morts. Un civil aussi a trouvé la mort. Un assaillant a été fait prisonnier.

Le calme est revenu dans la ville. Mais on entendait encore jusqu’à la mi-journée quelques coups de feu sporadiques. Les soldats ratissaient la ville à la recherche de bandits infiltrés parmi la population qui est sous le choc. La tension est à son comble après deux attaques de bandits armés en moins d’une semaine. Les habitants craignent le retour des assaillants qui manifestement veulent prendre le contrôle de Ténenkou. Ceux qui le peuvent, ont quitté la ville. Tous les services sont fermés à l’exception du centre de santé qui continue de soigner les blessés militaires de l’attaque.

Moussa DEMBELE

AMAP TENENKOU

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur a décidé de s’adresser aux Gondwanais sur WhatsApp

17 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ali Bongo: première sortie publique

17 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019