Samedi 19 Septembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Fête de l’Assomption : Pas de rassemblement des femmes catholiques cette année

Placé dans un contexte de prière pour la paix et la bonne santé dans notre pays et dans le monde, le traditionnel rassemblement des femmes catholiques du Mali à l’occasion de cette fête n’aura pas lieu cette année du fait de la pandémie du coronavirus.

Les chrétiens catholiques du monde la fêteront samedi. Célébrée le 15 août de l’an, l’Assomption, selon la présidente nationale des femmes catholiques du Mali, Marie Joseph Traoré, est une des grandes fêtes de la vie chrétienne qui commémore la gloire de Marie en Dieu au terme de sa vie terrestre. Mère de Jésus, Marie n’est pas morte comme le commun des mortels. N’ayant commis aucun péché, elle a été directement accueillie au paradis et est entrée directement dans la gloire de Dieu.

Cette fête de l’Assomption est très significative pour les femmes catholiques, car selon Mme Traoré c’est une très belle occasion pour nous femmes chrétiennes de parler de la Vierge Marie, car elle a été choisie par le Seigneur pour être la mère de son fils, Jésus-Christ.

Elle représente, dit-elle ,un modèle pour les femmes catholiques et pour l’église entière.

À l’occasion de cette fête, les femmes catholiques organisent une journée de rassemblement dans une paroisse du diocèse de Bamako pour partager leur foi et expérience de femme chrétienne, mais aussi parler de Marie, modèle des femmes. Cette année cet événement, tant attendu par les femmes catholiques, ne sera pas commémoré. À ce propos, la présidente déclare que le respect des mesures barrières prôné par les responsables de l’église catholique, pour se protéger de la Covid-19 ne permet pas d’organiser le rassemblement habituel de milliers de femmes.

Mais, il est demandé, explique-t-elle, à toute la communauté chrétienne de placer cette fête dans un contexte de prière pour la paix et la bonne santé dans notre pays et dans le monde afin que le Seigneur puisse veiller sur ses créatures. Il faut rappeler que c’est la paroisse Sainte Monique de Badalabougou qui avait en charge l’organisation de la journée du 15 août 2020. Parlant de l’histoire de la vierge Marie, la présidente, Marie Joseph Traoré explique que tout a commencé par l’acte de foi d’une humble jeune fille Marie au dessein de Dieu. «Elle est sainte car l’être suprême ne pouvait choisir qu’une sainte vierge pour mettre au monde son fils le sauveur du monde entier par la puissance de l’Esprit saint. Elle a toujours fait confiance à Dieu, c’est un modèle pour notre foi».

«Elle a dit oui à Dieu à travers l’ange Gabriel sans douter, lors de l’annonce faite par ce dernier qu’elle serait la mère du sauveur Jésus Christ. Chaque chrétien doit comprendre le rôle de la vierge qui a tout donné pour l’œuvre de Dieu», soutient Marie Joseph Traoré, avant de préciser que durant sa vie terrestre, elle a été une bonne épouse de Joseph, une mère exemplaire pour Jésus et une femme de foi.

La présidente des femmes catholiques du Mali affirme qu’il a fallu à cette jeune fille beaucoup de courage, de foi et une totale disponibilité à l’œuvre de Dieu pour devenir mère. «Toutes les femmes chrétiennes doivent imiter la vierge Marie dans son témoignage de vie et se confier également à elle afin qu’elle intercède auprès de son fils, Jésus, pour nous, nos familles et le monde entier», indique Marie Joseph Traoré.

Elle a conclu en souhaitant à toute la communauté catholique du Mali une bonne fête de l’Assomption et que notre mère du ciel, la vierge Marie, couvre tout un chacun de son manteau maternel.

Anne-Marie Kéita

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Qu’est-ce que les militaires reprochent aux personnalités toujours détenues à Kati ? Ont-ils le droit de les retenir ?

17 Septembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Monsieur Tahirou Bah, membre du mouvement Espoir Mali Koura.

15 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020