Lundi 13 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Police nationale : Un recrutement de 2500 agents exceptionnel pour renforcer les effectifs

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile, à travers son communiqué n°1919 du 27 mai 2020 organise un recrutement spécial pour renforcer les effectifs des différentes unités de la police sur toute l'étendue du territoire.

Il s'agit de recruter 2500 policiers sous-officiers qui ont été recalés du dernier recrutement. Selon une source bien introduite au département de la sécurité, ils sont au total 2700 candidats qui ont échoué à la dernière phase du dernier recrutement. Ce recrutement consiste à combler le manque d'éléments constaté dans plusieurs commissariats du pays.

Ces candidats recalés vont subir des visites médicales et des épreuves orales. Ils le feront dans les localités où ils subi la dernière étape du dernier recrutement.

En organisant ce recrutement exceptionnel, le ministère de la Sécurité répond positivement à une forte demande des candidats recalés.

Spéculation foncière : Mamadou Hawa Gassama écroué à la MCA

L'ancien député de Yelimané, Mamadou Hawa Gassama a été mis sous mandat de dépôt le vendredi dernier par un juge de tribunal de grande instance de la commune VI.

Il est reproché à l'ancien élu de Yelimané d'avoir octroyé des parcelles d'autrui. Cette affaire était en cours depuis plusieurs années, mais à cause de l'immunité parlementaire,   on n’y pouvait rien contre Gassama et les plaignants ont profité de la fin de cette immunité pour le traduire devant le tribunal.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment mettre fin aux tueries dans le centre du pays ?

07 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara

07 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020