A la une

Formation professionnelle : La Chine va ouvrir un centre à Sénou

Publié le 13 juillet
Source : Dépêches du Mali

L’Ambassadeur de Chine au Mali, Zhu Liying a été reçu en audience vendredi dernier par le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Jean Claude Sidibé. Les échanges ont surtout porté sur la stratégie visant à l’ouverture du Centre de Formation Professionnelle de Sénou.

Le Centre de Formation Professionnelle de Sénou construit par la Chine a été officiellement inauguré, il y a de cela 14 mois, par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta.

Ce centre, qui doit former des milliers de travailleurs et des jeunes tarde à ouvrir ses portes  à cause du manque de formateurs.

Au sortir de l’audience, le diplomate Chinois, Zhu Liying a déclaré que son pays attache beaucoup d’importance à la formation professionnelle, surtout des jeunes. Ce qui justifie la construction du Centre de Formation Professionnelle de Sénou.  « C’est une nouvelle plateforme de confirmation entre nos deux pays dans le domaine de formation professionnelle », a-t-il relevé.

Les gouvernements malien et chinois tiennent beaucoup à ce que ce centre fonctionne bien pour assurer la formation des jeunes. « Il y a  beaucoup de demandes des jeunes entrepreneurs, des travailleurs qui seront bien qualifiés et formés par les deux parties. Donc, nous allons beaucoup travailler là-dessus », a-t-il conclu.

Le ministre Jean Claude Sidibé a indiqué que c’est le problème de formateurs qui retarde le démarrage de ce centre. Mais, précise-t-il, la Chine a déjà assuré la formation de 20 cadres maliens qui enseigneront dans ledit centre. Aussi, informe-t-il que l’Ambassadeur de Chine vient de confirmer que son pays est prêt encore à donner 20 autres bourses à partir du 5 septembre pour que 20 autres formateurs puissent aller se former en Chine. «Cela va nous conduire directement à l’ouverture du centre dans les tous prochains mois». Et le ministre, Jean Claude Sidibé d’informer que le Président IBK n’est pas content de ce que ce centre n’ait pas encore ouvert ses portes.

Ainsi, au cours du Conseil des Ministres du mercredi dernier, des instructions fermes ont été données pour l’ouverture de ce centre dans les meilleurs délais.  » Nous nous battons pour que rapidement les formateurs puissent être formés et que les jeunes Maliens puissent rentrer en classe dès la rentrée prochaine », promet-il.

Par L’Indépendant avec Dépêches du Mali

Commentez avec facebook