Vendredi 22 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Bafoulabé et Kita : Les capacités de production d’eau et d’électricité en hausse

Le ministre de l’énergie et de l’Eau, Sambou Wagué a effectué, les 19 et 20 octobre dernier une visite de terrain à Bafoulabé et à Kita. Au cours de cette immersion, Sambou Wagué a lancé des travaux de renforcement des capacités de production d’eau et d’électricité de ces deux villes.

Pour l’occasion, il était accompagné d’une forte délégation, comprenant les premiers responsables des services rattachés ou relevant de son département.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre du Programme présidentiel relatif à l’amélioration de l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité. à Bafoulabé, le ministre Sambou Wagué a, après avoir rendu visite au chef de village, lancé les travaux de renforcement du système d’éclairage public et d’adduction d’eau potable. Il a visité ensuite les installations de la Somagep et les locaux de l’EDM-SA de la localité. à rappeler que l’actuel système d’adduction d’eau potable de la ville comprend un forage d’exploitation d’un débit évalué à 8 m3/h, avec une production moyenne de 120 m3/jour. Il compte aussi un château d’eau métallique de 80 m3 sur 17 m de hauteur, un dispositif de traitement par désinfection à l’hypochlorite de sodium. S’y ajoute un réseau de refoulement et de distribution d’une longueur de 17 km qui comprend 255 abonnés, dont 242 branchements particuliers et 13 bornes fontaines.

Cet ensemble est en train d’être développé dans le cadre du Plan de développement des centres transférés. Aussi, des travaux d’équipement d’un ancien forage de 7 m3/h ont été entrepris par la Somagep en vue de la consolidation de la production. Cependant, les populations semblent avoir des appréhensions sur la qualité de l’eau des forages à cause de son goût qu’elles n’apprécient guère.

En réponse, le ministre Sambou Wagué a tenu à rassurer les populations. «La Somagep, comme dans toutes les localités ainsi qu’à Bafoulabé avant d’injecter l’eau dans le réseau, l’analyse. Je suis venu avec tous mes directeurs y compris la directrice du Laboratoire national de l’eau qui va faire un prélèvement pour analyser la qualité de l’eau. Toutefois, la direction de la Somagep et son service local m’ont rassuré de la qualité de l’eau», a expliqué le ministre de l’énergie et de l’Eau qui ajoutera qu’il est envisagé la réalisation d’une station de pompage et de traitement d’eau potable à Bafoulabé, dans le cadre du «projet 15 villes» avec la Banque mondiale, dont le montant est d’environ 2,9 milliards de Fcfa. Entre-temps, le réseau existant sera renforcé en rajoutant quelque bornes fontaines, a précisé Sambou Wagué.

Ces explications semblent convaincre le maire de Bafoulabé. Kandé Doucouré s’est dit rassuré par la visite du ministre de l’énergie et de l’Eau et les solutions proposées en réponse aux préoccupations exprimées.

à Kita, le ministre Wagué a visité la centrale solaire de 50 MWc de la société AKUO Kita Solaire. Là, les travaux avancent à souhait. Il y est prévu l’installation de 187.000 panneaux solaires. à la date de la visite, le taux d’avancement des travaux était évalué à 80%. Rappelons qu’en matière d’électricité, Kita est connectée au réseau interconnecté de Manantali. L’électricité produite par la centrale solaire sera injectée dans le réseau de l’EDM-SA. à la fin de la visite de la centrale, le président du conseil d’administration de la société nationale d’énergie s’est dit rassuré par ce qu’il a vu. « Je suis parti visiter les travaux de construction de la centrale solaire de Kita pour voir, me rassurer que le délai de livraison prévu pour décembre/janvier tient toujours. J’ai constaté que 100% des plaques solaires sont installées, le câblage est déjà fait. L’entreprise m’a rassuré qu’au mois de décembre, on pourra procéder aux essais et injecter l’électricité produite sur le réseau à partir de janvier», a expliqué Sambou Wagué qui a lancé les travaux d’éclairage de quelques rues secondaires, en compagnie du maire.

Juste après, la délégation ministérielle a visité les travaux de renforcement de l’AEP de Kita. Le projet, concernant Kita, consiste en la réhabilitation de la piste d’accès et de la station d’exhaure, ainsi que la station de traitement pour atteindre une production de 7.200 m3/jour. Il vise l’extension du réseau de distribution de 74,850 km, avec 100 bornes fontaines et 5.000 branchements particuliers.

Financé par la Banque mondiale pour un montant de 3,688 milliards de Fcfa, le marché est attribué au Groupement Sino Hudro/Bulders Diawara Solar. Les travaux, démarrés en juin 2018, se poursuivent. Le taux d’avancement est estimé à 15% pour un délai consommé de 40%, à la date du 14 octobre 2019. à terme, la capacité de production passera de 3.600m3/j à 7.200 m3, le nombre d’abonnés passera de 4.500 à 10.000, a révélé le ministre de l’énergie et de l’Eau. « Il y aura au minimum 5.000 branchements supplémentaires à domicile, une centaine de bornes fontaines supplémentaires à travers la ville de Kita », a précisé Sambou Wagué, avant d’assurer que ces améliorations n’engendreront aucune augmentation des prix.

Amadou

GUÉGUÉRÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Dr Charles Dara à propos de la Dengue : « c’est une maladie contagieuse ! »

Infection virale transmise par la piqûre d’un moustique, la « Dengue » sévit depuis début octobre dans les ménages au point que le département de la santé semble en prendre la mesure et dégainer des astuces préventives et surtout des conduites à tenir.  

Lire la suite

 

Blog

Ibrahim Ikassa Maiga, Enseignant à la Faculté de Droit Privé (USJP/Bamako – Mali) : « Comment comprendre qu’avec cette superpuissante ou hyperpuissante force française militaire, aucun secours ne vient aux soldats maliens »

« Monsieur l’Ambassadeur de France à Bamako,

C’est avec force indignation que je vous ai lu, au fil d’un communiqué faisant état de votre prétendu « étonnement » à propos du secret de polichinelle dont le Très Respecté Salif KEITA s’est fait porteur à l’intention du Président IBK.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Comment garder son 3è mandat

21 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Nigeria: statu quo aux frontières

21 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019