Jeudi 19 Septembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Processus de paix : « tous les combattants seront désarmés avant décembre »

Cette 37ème session du Comité de suivi de l’accord intervient dans un contexte de fortes tensions entre certains responsables de la Plate-forme. Ils ont d’ailleurs boycotté la session précédente tenue le mois dernier.

Pour gérer les dissensions au sein de ce groupe, le président de la Médiation algérienne annonce « une rencontre prochaine » avec ces parties signataires à Alger. Objectif : « trouver un compromis rapide ».

Car selon Ahmed Boutache, ces conflits internes entravent la mise en œuvre de l'accord. « Il y a eu l'initiative du ministre Tiébilé Dramé qui a engagé un processus en vue de leurs règlements, et maintenant cette initiative sera poursuite par d'autres notamment une rencontre très prochainement deux mouvements à Alger pour parachever le processus de règlement de la crise à laquelle est confrontée la plate-forme », a annoncé le médiateur algérien.

L’accord d’Alger peine à s’appliquer alors que le Centre du pays est confronté à une autre crise sécuritaire. Comment prendre en compte la situation du Centre dans le document de paix signé entre Bamako et les groupes armés du Nord ? La question divise les observateurs.

Cette 37ème session du Comité de suivi de l’accord d’Alger intervient au moment où plusieurs observateurs s’interrogent sur les raisons du retard pris dans sa mise en œuvre. Signé en juin 2015, cet accord devrait permettre le retour effectif de l’Etat à Kidal. Pour ces observateurs, « les autorités maliennes manquent de volonté à être présentes à Kidal ».

Source: Studio Tamani

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Mamadou I Konaté multiplie les sorties contre le régime : « 10 ans d’incapacité à offrir la justice et le bonheur, soigner et assurer l’éducation aux gens dont on abuse durant des campagnes électorales en les volant et mentant juste pour engranger leurs voix et se maintenir 5 puis 10 ans au pouvoir frauduleusement et illégalement »

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat anti-système

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Guinée : à quand les législatives ?

18 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019