Jeudi 23 Janvier 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Mali: Bamako croule sous les déchets

Au Mali, les pouvoirs publics n'arrivent plus à assurer l'assainissement correct de Bamako et la situation est plutôt critique. Dame Bamako n'est plus la coquette d'autrefois.

Mille six cents tonnes d'ordures jonchent chaque jour les rues de la capitale malienne. C'est le cas vers le Grand Marché, mais aussi dans la plupart des 69 quartiers de la ville. En cette période de pluies, les immondices empêchent l'eau de circuler, causant parfois des drames.

Les 200 employés de la voirie sont impuissants. Il n'y a pas de structure d'assainissement. Il n'y a aucune décharge finale et les dépôts d'ordures de transit sont pleins. Selon un expert, seuls 30 % des déchets de la capitale sont véritablement traités.

Le Premier ministre et le maire du district de Bamako s'arrachent les cheveux. Une société marocaine d'assainissement, Ozone Mali, a depuis quelques années un contrat de ramassage et de traitement des ordures. Mais l'État malien lui doit près de 20 milliards de francs CFA. La société est financièrement asphyxiée et il semble que le gouvernement ait mobilisé des fonds pour payer. Si cela se confirme, ce serait une bouffée d'oxygène pour tout le monde.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Charles Sanchez, coordinateur de la plateforme PPLAAF, à propos de CFI Medias qui, à travers une lettre adressée fin décembre 2019 au ministre béninois de la justice, a livré le journaliste Ignace Sossou à ses bourreaux. 

Lire la suite

Blog

Professeur Ahmadou Aly Mbaye, à propos de la fin du F CFA : « l’ECO a le mérite d’éjecter la France du système »

La date du 21 décembre 2019 sera historique pour les pays de la Zone CFA, qui vient de connaitre le second important changement dans son arrangement institutionnel, en 75 ans d’existence, après la non-moins historique dévaluation de 1994.

Lire la suite

Fin de la formation des jeunes communicateurs traditionnels

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dans le gouvernement gondwanais tous les ministres ne se valent pas

22 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Kidal: retour annoncé de l'armée malienne

22 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2020