Mardi 18 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Sans Tabou: poissons morts, les assurances mensongères

Une semaine après le déluge, les victimes végètent dans leur détresse, leur désarroi, leur désespoir… Comme s’il s’agissait d’une main vengeresse d’Allah, elles sont oubliées à leur sort, dans l’éternel recommencement en attendant les pluies qu’on prévoit cette année encore plus diluviennes.

Puisque la vie par ici ressemble à une permanente comédie, on tente de divertir le bon peuple sur le destin tragique de poissons, consécutif à la surdose d’eutrophisation enregistrée dans le fleuve Niger. Un fleuve agressé quotidiennement dans le silence complice de tous, y compris de l’État dont l’engagement était pourtant de le sauver.

Par des divertissantes et théâtrales explications, on tente de noyer le poisson, pardon de redonner vie aux poissons morts dans le Niger. Le pire, en effet, ce n’est pas d’ignorer, mais de vouloir tirer des certitudes et conclusions péremptoires quand on ne sait pas. Or, quand on ne sait pas, on se tait pour ne pas divaguer. Ce sont des poissons sensibles qui sont morts, ce sont des bébés poissons qui sont morts, et tutti quanti…

Les silures ne sont pas morts. Reste à accuser les poissons de manquer de carte de séjour dans le Niger ! Pourquoi pas les silures ? Reste à nous de ressasser la légende suivant laquelle c’est Fa Djigui qui a ramené le N’Tigi lors de son voyage de la Mecque ou Baraman N’Golo et Niagolo ont traversé le fleuve sur un silure !

C’est pourquoi était d’or le silence pour le ministère de l’Élevage et de la pêche et celui de la Santé et des affaires sociales, au moins en attendant les résultats des analyses. Analyses qu’ils ne sont pas toujours capables de produire à l’appui des assurances qu’ils ont données aux populations. Des assurances dès lors fumeuses, voire mensongères comme la poudre de Perlimpinpin ! Parce que ne reposant sur aucune base scientifique. Comment peut-on ainsi se mettre en congé de ses obligations et responsabilités envers les populations qu’on est censé protéger ?

Qu’on ne prenne pas les enfants du Bon Dieu comme des canards sauvages ! Quelles analyses a-t-on procédé sur la centaine de personnes sensées avoir bouffé les poissons morts et dans quel hôpital ? Parce que si on était capable de précéder à des analyses sur des personnes, on serait outillé et à hauteur de compétence pour procéder à des analyses sur des poissons morts et des échantillons d’eau prélevés dans le fleuve. Mais non, pour les pauvres qui n’ont que cette bourse pour s’offrir des poissons, ce n’est pas grave : tout ce qui ne tue pas engraisse !

Non, pour se couvrir, on explique qu’on a dit aux pêcheurs de ne pas commercialiser ces poissons et aux populations de ne pas en consommer Et on pousse le folklore jusqu’à organiser un défilé dans les campements de pêcheurs pour, dit-on, soutenir ces derniers. Un stratagème qui ne trompe personne. Mais, alors, va-t-on laisser ces poissons morts dans le lit du fleuve ? Ne demandez pas ceux qui ne savent pas pourquoi les poissons sont morts, d’évaluer l’impact environnemental et écologique que va entraîner le fait de laisser les poissons dans le lit du fleuve. Le poisson est dans l’eau. Point final.

À son retour de mission à Abu Dhabi, le Premier ministre Boubou CISSE devrait sévir. En attendant, pourquoi les députés ne feraient pas leur travail en interpellant ces ministres sur leurs carences et leurs faillites ?

PAR BERTIN DAKOUO

Source: Info Matin

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Rififi dans la cour de récré

17 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] CAN 2019: J-5

17 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019