Jeudi 22 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Meeting du Haut conseil : M’Bouillé offre 50 millions de francs CFA

Le Cherif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould Cheicknè a mis la main à la poche pour l’organisation du meeting organisé d’hier à l’intiative de Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique (HCI).

En effet, le chef de la communauté hamalliste  a offert un pactole de 50 millions de francs CFA pour la réussite de l’évènement. Cet appui financier du Cherif a été envoyé, le samedi 9 février dernier, par l’entremise d’un des fils du leader religieux.

Lors de son intervention, M. Dicko a vivement salué ce geste du Cherif Mohamed Ould Cheicknè. « Ce geste ne nous surprend guère. Pour qui connait le Cherif, c’est le contraire de sa part qui aurait surpris », a déclaré M. Dicko.

L’appui financier du chef religieux est intervenu 24 heures seulement après le refus de l’imam Dicko de prendre « une aide » financière de 50 millions de francs CFA de la part du Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga. En effet, le vendredi dernier, le DFA de la Primature avait acheminé un paquet d’argent (espèce), d’un montant de 50 millions de francs CFA, chez le président du Haut conseil islamique. Mais M. Dicko refuse l’offre en présence des journalistes. Mieux, il prend l’opinion à témoin sur ce geste. Dès lors, « l’aide financière » a pris une tournure d’affaire d’Etat sur les réseaux sociaux. Dans la soirée, le gouvernement a été obligé de publier un communiqué dans l’espoir de réparer les… dégâts. Mais la mal était déjà fait.

La Rédaction

Source: L'Aube

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Il y a une vie après le FMI (Rediffusion)

21 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Votre G7 des solutions

21 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019