Samedi 19 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

RDC: un jeudi émaillé de nombreux incidents

La victoire de Félix Tshisekedi à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 est contestée dans la rue également. Différents heurts se sont produits ce jeudi dans le pays. Le bilan des victimes serait d'au moins 11 morts.

C'est probablement à Kikwit, dans la province du Kwilu, bastion de Martin Fayulu, à 500 km à l'est de Kinshasa, que la situation est la plus tendue. Jeudi soir, on entendait encore des tirs à la cité vers Kikwit 2 et vers le pont Kwilu. D'après des témoins joints sur place, le bilan des victimes serait de 6 morts à Kikwit dont deux policiers lynchés par la foule. Les forces de l'ordre ont tiré à balle réelle d'après des sources sur place. « La police et l'armée, armées jusqu'aux dents, ont tiré à bout portant ! » a relaté un habitant joint par téléphone par RFI. Des édifices publics ont été incendiés comme le tribunal de paix, ainsi que des postes de police, et des armes ont été volées. La foule a aussi fait s'évader des prisonniers. Des renforts ont été envoyés depuis Kinshasa.

Ils étaient également des milliers de Congolais à continuer de manifester encore jeudi soir à Kisangani où la police à usé de gaz lacrymogènes et tirs de sommation. A 18h, il y avait encore des affrontements au niveau de l'Onatra d'après la société civile. La principale route de l'aéroport a été bloquée par des protestataires. Le dispositif sécuritaire est également très important. Une bonne partie de la grande ville du nord-est est totalement paralysée.

Des heurts ont également été signalés à Kananga, au Kasaï, avec trois blessés par balle dont une jeune femme de 18 ans et un adolescent de 13 ans. Dans la même province, à Tshikapa, on compte 3 morts dans des manifestations célébrant la victoire de Félix Tshisekedi. Des partisans de Félix Tshisekedi tués par balle par des forces de l'ordre dépassées par une foule en liesse célébrant la victoire de leur héros.

Nous prenons acte de l'élection de Félix Tshisekedi comme président de la République, tout ce qu'on attend de lui c'est qu'il nous prouve qu'il est un président qu'il faut, ou si c'est une marionnette de Joseph Kabila, alors on attend de lui d'en finir avec le massacre qu'a connu Béni tout ce temps

A Lubumbashi, en revanche, les manifestations se sont déroulées dans le calme. Une centaine de jeunes pro-Fayulu ont marché jeudi matin depuis la Kenya, une commune du sud de la ville, vers Kamalondo.

A Kinshasa, c’est un sentiment de soulagement qui a prévalu auprès de nombreux Kinois aujourd’hui. Beaucoup craignaient de fortes tensions dans la ville après la publication des résultats de l’élection présidentielle. Néanmoins, l'ambiance était variable selon les quartiers. Les fidèles de Martin Fayulu sont descendus en nombre dans les rues pour affronter les pro-Tshisekedi ou s'en prendre à des Kasaïens dans les communes de Kimbanseke, Ngaba et Lemba. A Kimbanseke, les affrontements entre pro-Fayulu et pro-Tshisekedi ont fait 2 morts par balle. Rien que dans la capitale, il y a eu 22 blessés et au moins 13 arrestations.

Lors des élections de 2006, pendant deux jours nous étions restés à la maison. Ce n’était pas possible de sortir. En 2011, pareil. C’était difficile de sortir de la maison. Mais cette fois-ci, je n’ai aucune inquiétude

Il y a eu également des dizaines de blessés et d’interpellations dans le pays, ainsi que des dégâts matériels. Le bilan provisoire des incidents de jeudi s'élève au total à 11 morts.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Cette chronique a 10 ans

18 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

18 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019