Mardi 22 Janvier 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Report des législatives : Le parti Yéléma de Moussa Mara s’oppose

Le parti Yéléma, le Changement, ne cautionne pas le processus de report des élections législatives en cours. Dans un communiqué publié mardi 16 octobre, il n’apprécie pas la démarche et appelle à un dialogue politique inclusif permettant d’aboutir à des solutions consensuelles qui conduiront, dans un délai raisonnable, à la réinstauration d’un cadre institutionnel approprié.

Si la majorité et l’opposition s’accordent mutuellement sur le report des scrutins législatifs, le parti Yéléma qui se distingue des deux tendances s’oppose. Yéléma rappelle que le gouvernement a engagé le processus de report des élections législatives, à travers une initiative portée par l’Assemblée nationale auprès de la Cour constitutionnelle qui y a répondu favorablement par son avis 2018-02/CCM du 12 octobre 2018.

“Le parti Yéléma informe l’opinion que cette action vise à donner un cadre légal à une action politique destinée à couvrir un vide institutionnel. Cela a d’ailleurs été rappelé par la réponse de la Cour constitutionnelle à sa précédente saisine par le Premier ministre en affirmant clairement qu’il n’existe aucune possibilité constitutionnelle de reporter les élections législatives et de proroger par voie de conséquence le mandat des députés”, rappelle Yéléma.

Tout en réitérant sa position maintes fois exprimée du maintien à date constitutionnelle des élections législatives, il exprime son opposition par principe au report de cette consultation.

Il invite le gouvernement à la responsabilité d’organiser des élections permettant de respecter la Constitution et les lois comme il l’a fait à l’occasion du scrutin présidentiel. Aussi pertinents que peuvent être les arguments pour un report des législatives, cette situation constitue un échec pour le gouvernement et conduit à un vide qui ne saurait être couvert par un quelconque acte juridique ou judiciaire.

“Le parti Yéléma souhaite que le gouvernement, sous l’autorité du chef de l’Etat, prenne acte de la situation, en faire une lecture appropriée et engage sans délais les démarches politiques appropriées permettant de traiter la situation sous cet angle afin d’éviter à notre pays une énième crise politique…”

Bréhima Sogoba  

Source : L'Indicateur du Renouveau 17 Oct 2018

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Coup d'gueule

Adame Ba Konaré, à propos de l’hécatombe perpétrée sur les Peuls : « La formidable cohésion a pris un grand coup et un tournant tragique »

Dans une publication, Pr Adame Ba Konaré, ancienne première dame et marraine de l’association Tabital Pulaaku internationale, dénonce les crimes perpétrés contre les communautés peules.

Pour moi, il s’agissait d’ancrer les communautés peules encore mieux dans des cadres étatiques soucieux d’harmonie sociale entre l’ensemble de leurs citoyens regroupés dans une communauté de destin.

Lire la suite

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ils n'ont rien laissé

21 Janvier 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: l'UA fait pression

21 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2019