Mardi 20 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Assassinat de la petite albinos de 5 ans à Fana : La Compassion du Gouvernement

L’heure est à l’émoi après l’assassinat inexplicable de la petite fille albinos de 5 ans, Ramata Diarra, à Fana par des individus non encore identifiés.

Nos compatriotes ont unanimement exprimé leur compassion à la famille de la petite albinos. C’est dans cet esprit que Mme Traoré Oumou Touré, ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, s’est rendue, mardi, dans la famille de la victime à Fana pour présenter les condoléances du gouvernement mais aussi apporter le soutien moral des plus hautes autorités.

Drapée dans une djellaba noire, assortie d’un foulard rouge, Mme le ministre est arrivée aux environs de 17h à Fana où elle a été accueillie par les autorités administratives et coutumières de la Région de Koulikoro et du cercle de Dioïla. Elle est immédiatement conduite dans la famille meurtrie pour présenter les condoléances des autorités.

Un rappel des fait s’impose. Samedi dernier, la famille Diarra a été nuitamment surprise dans le sommeil par des inconnus qui ont fait irruption dans la concession en escaladant le mur. Ces sinistres individus se sont emparés de la petite Ramata Diarra qu’ils décapiteront après. La mère de la petite albinos, Mme Diarra Awa Touré, tentera de s’opposer de toutes ses forces aux intrus qui avaient enlevé sa petite fille. Et son époux Madou Diarra de crier aussi au secours pour alerter les voisins sur ce que venait de se passer.

Dans une réaction prompte, les voisins accoururent de partout pour prendre en chasse les malfaiteurs. Malheureusement, ils prirent la mauvaise piste et les malfaiteurs parvinrent à s’échapper avec la petite fille . Visiblement très abattu, l’oncle de la petite albinos, Bakary Diarra espère sur le soutien du gouvernement. « Actuellement, mon grand frère n’a pas les moyens. Il a besoin de soutien et de protection», dit-il, avant d’ajouter que les assassins doivent être recherchés et mis à la disposition de la justice. Par ailleurs, il a témoigné de sa reconnaissance et celle des siens à la délégation ministérielle pour sa présence mais aussi la population de Fana pour la solidarité exprimée à son endroit.

Quant à Mme Traoré Babintou Sissoko, porte-parole des femmes de la localité, elle a aussi remercié le ministre et les autorités de Fana pour leur engagement et leur détermination à tout mettre en œuvre pour retrouver les auteurs de cet acte ignoble, barbare à des fins inavouées. Mme le ministre en charge de la Promotion de la Femme a exprimé sa solidarité et sa compassion à la famille Diarra mais aussi sa colère contre cet acte crapuleux. «En tant que maman, femme, ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille mais surtout adepte des droits de l’Homme, cet acte est inacceptable», a déclaré Mme Traoré Oumou Touré. «Enlever un enfant dans les bras de sa mère et l’assassiner de cette manière, ceci n’est pas une pratique courante dans notre pays. Notre peuple ne doit pas accepter cela non plus » a rappelé Mme le ministre avant de rassurer la population que le gouvernement prendra des mesures pour que ce crime odieux ne reste pas impuni. Par ailleurs, le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a invité les populations à collaborer avec les services de sécurité pour mettre fin à ce genre de phénomène. Mme le ministre a aussi offert symboliquement 5 sacs de riz et 100 000 Fcfa à la famille de la petite albinos. Pour le préfet de Dioïla, Dedeou Maïga, cet assassinat est non seulement criminel mais aussi très regrettable. «Nous espérons sur une accélération du processus d’arrestation des auteurs de crime odieux», souligne l’administrateur. Colère, frustration et impatience sont les sentiments largement partagés par la population de Fana. Pour les voisins de la famille Diarra, il faut que justice soit faite sur cette affaire. Les assassins doivent être arrêtés et payer pour leur faute.

Mme le ministre et sa délégation ont aussi profité de l’opportunité pour présenter leurs condoléances à la famille du chef de village de Fana, Barou Traoré, décédé quelques semaines plus tôt.

Mariam F. DIABATÉ

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Dépêches du Mali

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

L'équipe nationale et l'IDH

19 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

19 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018