Mardi 22 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Manifestations : Marche à Bougouni et à Sadiola

Hier mardi, une grande marche s’est déroulée à Bougouni. Elle a été organisée par le Collectif des régions non opérationnelles.

Ce collectif demande l’opérationnalisation des 9 restantes sur 11 dont la loi de création a été prise en 2012. A Bougouni les représentants des autres localités étaient de la grande marche qui a été sanctionnée par une déclaration adressée au préfet de Bougouni.

Dans la même journée, la situation était sulfureuse dans la ville de Sadiola. Des femmes, mécontentes de la cherté de la vie, ont décidé de battre les pavés. Tôt le matin, elles ont installé des barricades et brulé des pneus dans les différentes artères de cette localité aurifère où les populations locales broient du noir. « Tout est cher ici. Un bidon d’eau de 20 litres peut couter jusqu’à 200 francs CFA. On meurt à petit feu », a confié sur les antennes d’une radio locale, une manifestante qui a aussi dénoncé une indifférence des autorités. « Les autorités sont au courant de tout et elles ne sont occupées que des recettes liées aux mines. Les populations ici à Sadiola n’ont tiré aucun bénéfice de la mine. C’est pourquoi, nous avons décidé de prendre nos destins en main en descendant dans les rues ». Les manifestantes qui ont été rejointes par les jeunes de la ville, envisagent d’autres manifestations dans les jours à venir si les choses ne changent pas.

Ces manifestations interviennent dans une atmosphère générale délétère dans le pays. Suite à l’assassinat d’une fille albinos du nom de Ramata Diarra, dans la nuit de samedi 12 au dimanche 13 mai dernier, on a assisté hier dimanche à une violente manifestation à Fana, chef-lieu de la commune de Guégnéka dans la région de Koulikoro. Après avoir coupé la route de Ségou et de Dioila, la population mécontente de l’impunité et de l’insécurité, a saccagé la Brigade territoriale de la gendarmerie et les points de buvettes de la ville.

Rassemblés par MD

Source : l’Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ramadan: la flambée des prix

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018