Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Tiéna Coulibaly, MDAC : “Il faut refuser une ethnicisation au Mali”

Le 12 avril 2018 au Centre d’information gouvernementale du Mali (Cigma), le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéna Coulibaly, a invité les Maliens et la communauté internationale à ne pas culpabiliser l’armée malienne.

L’annonce a été faite au point de presse du porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta.

Accompagné par deux de ses collègues du gouvernement, notamment le ministre des Droits de l’Homme et le Réforme de l’Etat, Mme Coulibaly Kadidiatou Sangaré, et Tiéna Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le PPG Koita a salué l’effort que fait le président de la République dans la construction du pays.

“Notre pays est en guerre contre le terrorisme. Une guerre qui a été imposée par quelques groupes d’hommes. Mais nous allons nous battre contre ce terrorisme partout. L’armée malienne ne peut être braquée sur  une ethnie.

Je pense que quelques groupes inhumains tuent les humains. Ce n’est pas l’armée malienne. Et si c’est le cas, les coupables seront punis. Il faut arrêter de culpabiliser notre armée.

Ce pays nous appartient tous. Tant qu’il y a des terroristes, nous allons continuer  à les combattre. Notre armée est là pour protéger les citoyens et non pour les exécuter. Il faut refuser une ethnicisation au Mali”, a pour sa part lancé le  ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéna Coulibaly, avant de confirmer que les enquêtes continuent pour situer les responsabilités.

Adama Diabaté

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018