Mardi 18 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Tiéna Coulibaly, MDAC : “Il faut refuser une ethnicisation au Mali”

Le 12 avril 2018 au Centre d’information gouvernementale du Mali (Cigma), le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéna Coulibaly, a invité les Maliens et la communauté internationale à ne pas culpabiliser l’armée malienne.

L’annonce a été faite au point de presse du porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta.

Accompagné par deux de ses collègues du gouvernement, notamment le ministre des Droits de l’Homme et le Réforme de l’Etat, Mme Coulibaly Kadidiatou Sangaré, et Tiéna Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le PPG Koita a salué l’effort que fait le président de la République dans la construction du pays.

“Notre pays est en guerre contre le terrorisme. Une guerre qui a été imposée par quelques groupes d’hommes. Mais nous allons nous battre contre ce terrorisme partout. L’armée malienne ne peut être braquée sur  une ethnie.

Je pense que quelques groupes inhumains tuent les humains. Ce n’est pas l’armée malienne. Et si c’est le cas, les coupables seront punis. Il faut arrêter de culpabiliser notre armée.

Ce pays nous appartient tous. Tant qu’il y a des terroristes, nous allons continuer  à les combattre. Notre armée est là pour protéger les citoyens et non pour les exécuter. Il faut refuser une ethnicisation au Mali”, a pour sa part lancé le  ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéna Coulibaly, avant de confirmer que les enquêtes continuent pour situer les responsabilités.

Adama Diabaté

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A la recherche des «biens mal acquis», patrimoine caché du Gondwana à Mbègue

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : l'opposition maintient la pression

18 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018