Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Bureau du vérificateur général : LE NOUVEAU CHEF S’APPELLE SAMBA ALHAMDOU BABY

Par décret n°2018-0367/P-RM du 11 avril 2018 est nommé Vérificateur général Samba Alhamdou Baby, précédemment secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire.

Cet administrateur civil de classe exceptionnelle, 3è échelon, obtint un diplôme d’études approfondies en droit à l’Université d’Etat du Kouban-Krasnodar (Ex-URSS) en 1989. Trois ans plus tard, il décroche un doctorat d’Etat en droit à l’Académie des sciences juridiques de l’Ukraine (Ex URSS).

De 1993 à 1994,  Samba Alhamdou Baby était chargé de mission au cabinet du ministre de la Sécurité intérieure. Il était précisément chargé de faire l’analyse et la synthèse des bulletins de renseignements quotidiens transmis par la police, la gendarmerie et la garde et d’exploiter les renseignements d’ordre politique, économique, social, nécessaires à l’information et à l’action du gouvernement. M. Baby a été promu conseiller technique au Secrétariat général du gouvernement entre 1994 et 2000.

Il est devenu chef du département des investigations au Contrôle général des services publics, poste qu’il a occupé entre 2013 et 2014. C’est en 2014 que M. Baby est devenu secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire jusqu’à sa nomination à la tête du Bureau du Vérificateur général.

Comme distinctions honorifiques, Samba Alhamdou Baby est chevalier de l’Ordre national du Mali et citoyen honoraire des Villes de Dallas et de Lincoln de l’Etat du Nebraska aux USA. Il parle français, russe, anglais, sonrai et bambara. Marié, M. Baby est père de trois enfants.

Madiba KÉITA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018