Mercredi 15 Août 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

Bamako : Des expulsés maliens ont manifesté hier devant l’ambassade d’Algérie

Plusieurs dizaines de jeunes refoulés d’Algérie ont tenté d’envahir la représentation diplomatique algérienne à Bamako hier matin. Ces jeunes en colère voulaient exprimer leur ras-le-bol des traitements inhumains subis par eux durant leur séjour.

L’ambassade d’Algérie à Bamako, située dans le quartier de Daoudabougou, a été, lundi matin, le théâtre de violents affrontements entre de jeunes Maliens expulsés d’Algérie et les policiers.

Les autorités algériennes ont décidé l’arrestation et l’expulsion de ressortissants subsahariens sur leur sol. A cause de ces décisions, plusieurs émigrés subsahariens dont des Maliens ont été arrêtés et expulsés de l’Algérie  comme des criminels.

Mécontents des traitements inhumains subis lors de leur séjour dans les différentes localités d’Algérie, les jeunes voulaient exprimer leur ras-le-bol. Ils avaient décidé de marcher sur l’ambassade de l’Algérie à Bamako. La police s’est interposée. Durant plusieurs heures, les deux parties se sont violemment affrontées au rond-point de Daoudabougou.

Finalement, les forces de l’ordre ont eu le dessus sur les jeunes qui voulaient se venger en brûlant la représentation de l’Algérie. Plusieurs personnes ont été arrêtées sur place. Le clame était revenu en début d’après-midi.

Yacouba Doumbia

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Moussa Mara, porte parole du candidat Cheick Modibo Diarra : « Si IBK est réélu, c’est l’argent qui l’a réélu sinon ce n’est pas son bilan »

Blog

« IBK sera battu au second tour ! »

En Afrique subsaharienne francophone, il y a une loi d’airain, à laquelle le Mali ne dérogera pas : un Président sortant qui est mis en ballotage pour un second tour sera immanquablement battu à la fin. Tract, avant le second tour, avait appelé à voter pour Soumaïla Cissé, dont nous sommes plus que jamais sûrs qu’il sera élu président de la République du Mali.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ligue des jeunes de Président Fondateur (rediffusion)

14 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] : Le paysage politique ivoirien en pleine transformation

14 AOût

© Dépêches du Mali 2012 - 2018