Mardi 22 Mai 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

A la une

IBK à Sikasso, la campagne avant la lettre

En moins de deux mois, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita s’est rendu à l’intérieur du pays ; à Kayes en octobre dernier, et à Sikasso, où il se trouve actuellement.

La particularité de ces sorties très médiatisées, avec plus de cinquante travailleurs des organes de communication, et de nombreux participants à la mission, réside dans l’allure d’un baroud ’honneur de dernier virage, se situant dans les derniers mois du mandat de cinq ans du président. En outre, elles se caractérisent surtout par un brusque regain de passion du Président IBK pour le pays profond, qu’il a du reste boudé pendant de longues années au profit des voyages à l’extérieur. A cet effet, les Maliens de différentes localités ne cachent plus leurs sentiments, reprochant au Président de tous les Maliens, d’avoir moins d’amour pour certaines régions et des populations maliennes, que pour ses amis d’Europe, où il est plutôt fréquent.

Regain d’amour pour le Mali profond ? Mais surtout le besoin de partir à point, pour la course aux voix des Maliens, à quelques encablures des échéances électorales de 2018. Car, même si IBK n’a pas encore dévoilé sa candidature à sa propre succession, celle-ci est présumée. Ainsi, le Président ne lésine pas sur les moyens pour séduire les populations: lancement de travaux d’infrastructures, réalisation de services sociaux de base, inauguration et donations diverses. Le tout au nom du Président IBK (candidat à sa succession sous entendu), mais aussi, le tout, sans le dire avec les moyens de l’Etat.

B. Daou

Source : Le Republicain 23/11/17

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre…», dixit Mamadou Ismaïla Konaté, ancien ministre de la Justice

« Au Mali, on sait plus dénoncer la corruption que de la combattre ou de lui résister. Beaucoup vivent de ses fruits ou du bénéfice de ses produits aussi nocifs que mortels que le Sida. Si rien n’est fait par contre, on sera obligé de tout faire pour en guérir sinon en mourir »

Blog

« Cultivez vos propres champs ! », dixit le Pr Clément Dembélé

« Jeunes maliens, Je vous vois un jour tous ensemble dans « le parti du peuple malien » au lieu de vous diviser pour des gens qui n’ont rien donné autre que la désuétude politicienne dans ce pays.

Ne soyez pas porteurs de témoin de cette déception dont vous en êtes victime. Cultivez vos propres champs!!!

Lire la suite

Présidentielle 2018 : La Voix de la Société Civile

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le futur de Président-Fondateur

21 Mai


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Ramadan: la flambée des prix

22 Mai

© Dépêches du Mali 2012 - 2018